Effondrement de l'industrie pétrolière au Venezuela, accord de réduction de la production de l'Opep et de la Russie, embargo sur le pétrole iranien : l'offre actuelle de brut est sous pression. Selon l'Agence internationale de l'énergie, la seule Arabie saoudite a une capacité de production non utilisée de 2,2 millions de barils par jour (mb/j). Ces cinq dernières années, la production du Venezuela a chuté de près de 3 mb/j à un peu plus de 1 mb/j. Selon l'agence spécialisée Refinitiv Eikon, les exportations de produits pétroliers par l'Iran ont chuté à 0,4 mb/j à la suite de l'embargo total décrété par Donald Trump contre 2,5 mb/j au printemps 2018. Au total, ces trois pays ont réduit leur offre, volontairement ou sous la contrainte, de 6 mb/j, soit plus de 6% de la production mondiale.
...