Le Conseil d'administration de Keyware a annoncé que l'avenir de la société se situait toujours en Bourse. Le spécialiste des systèmes de gestion de transactions sécurisées (paiement, cartees de fidélité, identification...) ne quittera donc pas la cote comme cela avait été évoqué début novembre.

Par ailleurs, le Conseil d'administration a également annulé une émission prévu d'obligations convertibles de 7 millions d'euros sans en expliquer les raisons, ce qui pourrait être le signe d'un désintérêt de la part des investisseurs.

Les déclarations intempestives du management ont il est vrai de quoi décontenancer plus d'un investisseur. En 2010, Stéphane Vandervelde, Chief executive officer de Keyware, avait ainsi indiqué négocier une reprise de Keyware sans que cela ne débouche sur la moindre opération.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Le Conseil d'administration de Keyware a annoncé que l'avenir de la société se situait toujours en Bourse. Le spécialiste des systèmes de gestion de transactions sécurisées (paiement, cartees de fidélité, identification...) ne quittera donc pas la cote comme cela avait été évoqué début novembre.Par ailleurs, le Conseil d'administration a également annulé une émission prévu d'obligations convertibles de 7 millions d'euros sans en expliquer les raisons, ce qui pourrait être le signe d'un désintérêt de la part des investisseurs.Les déclarations intempestives du management ont il est vrai de quoi décontenancer plus d'un investisseur. En 2010, Stéphane Vandervelde, Chief executive officer de Keyware, avait ainsi indiqué négocier une reprise de Keyware sans que cela ne débouche sur la moindre opération.Cédric Boittewww.accioz.be