Ne souhaitant pas prendre le moindre risque pour un type de traitement largement prescrit par les généralistes, la Food and Drug Administration (FDA) a exigé des données supplémentaires concernant les risques cardiaques du Tresiba. La FDA se montre d'autant plus tatillonne que cette nouvelle insuline développée par le groupe danois ne présente que peu d'avantages en termes d'efficacité par rapport à la référence actuelle, le Lantus de Sanofi.

Novo Nordisk doit encore étudier les implications de la décision de la FDA mais il apparait d'ores et déjà qu'il ne pourra commercialiser sa nouvelle insuline avant 2015, voire 2018. Le leader mondial de l'insuline devra donc laisser la voie ouverte à son principal concurrent -Sanofi- sur le marché le plus rentable de la planète.

Cédric Boitte

www.accioz.be