L'entreprise est fondamentalement robuste, mais la baisse du prix du zinc a de lourdes conséquences sur Nyrstar (Euronext Bruxelles).

Pour que le prix du zinc s'améliore, les réserves de métal doivent diminuer. Ceci n'est possible que si la demande de zinc dépasse à nouveau l'offre. Plusieurs mines de zinc ont dû interrompre leur production et le secteur a été le théâtre de nombreuses acquisitions ces dernières années. Mais les réserves de zinc n'ont cessé d'augmenter (voir graphique 1 - Inventories Zinc).

Un phénomène d'autant plus étonnant que les exportations japonaises de zinc fini vers la Chine ont augmenté de 44 % sur base annuelle en février, selon Reuters. Il en faut donc plus ! Une accélération de la croissance économique, d'autres acquisitions et de nouvelles fermetures pourraient rétablir l'équilibre sur le marché du zinc.

Si les réserves ont connu un creux en août 2011, elles se rapprochent aujourd'hui de leur sommet historique de janvier 2004. Mais cette tendance pourrait se retourner rapidement, comme le démontre le premier graphique. Entre 2004 et 2007, les réserves se sont effondrées et le prix du zinc s'est envolé de 800 à 4600 dollars la tonne (+475%). Nous observons cette hausse du prix du zinc jusqu'en 2007 sur le deuxième graphique.

Il y a un an, lors de la publication des résultats en février 2011, Roland Junck (CEO de Nyrstar) affirmait que les perspectives du zinc étaient fondamentalement positives à moyen terme. Reste à savoir ce qu'il entend par "moyen terme".

En effet, si nous comparons les réserves disponibles en 2004 aux réserves actuelles (2012), le zinc devrait s'échanger d'un point de vue technique autour de 1400 dollars la tonne. Un cours bien inférieur aux 2125 dollars actuels. Les réserves doivent donc absolument baisser à "moyen terme", sans quoi le prix actuel du zinc n'est pas tenable.

L'action Nyrstar

Après l'avis Vendre émis le vendredi 3 juin 2011 (9,07 €), nous restons défavorables à un investissement dans Nyrstar et le secteur du zinc en général. L'avis vendeur était la conséquence de la rupture d'une importante ligne de support (voir graphique 3). Cette rupture était un indice de faiblesse et comme toujours, nous remplaçons les valeurs faibles par des valeurs fortes.

Pour réinvestir dans Nyrstar, il est crucial de suivre le prix du zinc. On ne pourra évoquer un retournement de tendance que lorsque celui-ci dépassera à nouveau 2400 dollars la tonne (R1 sur le graphique). Les principaux supports se situent à 1800 et 1600 dollars la tonne (S1 sur le graphique).

Si le prix du zinc retombe aux alentours de 1800 dollars la tonne, il sera envisageable d'acheter Nyrstar à contre-tendance au niveau des supports précités. Un achat à contre-tendance est toujours effectué pour le court terme. Le stop-loss est élevé et nous le relevons systématiquement.

Si le cours du zinc surmonte la ligne de résistance (R1), il est presque acquis que Nyrstar suivra la tendance. Vous achèterez alors une action performante sur le plan technique et fondamental, active dans un secteur à nouveau en plein essor.

Nous retiendrons trois éléments d'analyse technique qui nous aideront à réussir nos investissements en actions:

•Achetez des actions robustes, qui profitent de la tendance dans des secteurs performants.

•Vendez lorsque le contrat est avéré.

•N'achetez des actions à contre-tendance que pour le court terme, car la tendance reste baissière.

Paul Gins, CompuGraphics

L'entreprise est fondamentalement robuste, mais la baisse du prix du zinc a de lourdes conséquences sur Nyrstar (Euronext Bruxelles).Pour que le prix du zinc s'améliore, les réserves de métal doivent diminuer. Ceci n'est possible que si la demande de zinc dépasse à nouveau l'offre. Plusieurs mines de zinc ont dû interrompre leur production et le secteur a été le théâtre de nombreuses acquisitions ces dernières années. Mais les réserves de zinc n'ont cessé d'augmenter (voir graphique 1 - Inventories Zinc).Un phénomène d'autant plus étonnant que les exportations japonaises de zinc fini vers la Chine ont augmenté de 44 % sur base annuelle en février, selon Reuters. Il en faut donc plus ! Une accélération de la croissance économique, d'autres acquisitions et de nouvelles fermetures pourraient rétablir l'équilibre sur le marché du zinc.Si les réserves ont connu un creux en août 2011, elles se rapprochent aujourd'hui de leur sommet historique de janvier 2004. Mais cette tendance pourrait se retourner rapidement, comme le démontre le premier graphique. Entre 2004 et 2007, les réserves se sont effondrées et le prix du zinc s'est envolé de 800 à 4600 dollars la tonne (+475%). Nous observons cette hausse du prix du zinc jusqu'en 2007 sur le deuxième graphique.Il y a un an, lors de la publication des résultats en février 2011, Roland Junck (CEO de Nyrstar) affirmait que les perspectives du zinc étaient fondamentalement positives à moyen terme. Reste à savoir ce qu'il entend par "moyen terme".En effet, si nous comparons les réserves disponibles en 2004 aux réserves actuelles (2012), le zinc devrait s'échanger d'un point de vue technique autour de 1400 dollars la tonne. Un cours bien inférieur aux 2125 dollars actuels. Les réserves doivent donc absolument baisser à "moyen terme", sans quoi le prix actuel du zinc n'est pas tenable.L'action NyrstarAprès l'avis Vendre émis le vendredi 3 juin 2011 (9,07 €), nous restons défavorables à un investissement dans Nyrstar et le secteur du zinc en général. L'avis vendeur était la conséquence de la rupture d'une importante ligne de support (voir graphique 3). Cette rupture était un indice de faiblesse et comme toujours, nous remplaçons les valeurs faibles par des valeurs fortes.Pour réinvestir dans Nyrstar, il est crucial de suivre le prix du zinc. On ne pourra évoquer un retournement de tendance que lorsque celui-ci dépassera à nouveau 2400 dollars la tonne (R1 sur le graphique). Les principaux supports se situent à 1800 et 1600 dollars la tonne (S1 sur le graphique).Si le prix du zinc retombe aux alentours de 1800 dollars la tonne, il sera envisageable d'acheter Nyrstar à contre-tendance au niveau des supports précités. Un achat à contre-tendance est toujours effectué pour le court terme. Le stop-loss est élevé et nous le relevons systématiquement.Si le cours du zinc surmonte la ligne de résistance (R1), il est presque acquis que Nyrstar suivra la tendance. Vous achèterez alors une action performante sur le plan technique et fondamental, active dans un secteur à nouveau en plein essor.Nous retiendrons trois éléments d'analyse technique qui nous aideront à réussir nos investissements en actions:•Achetez des actions robustes, qui profitent de la tendance dans des secteurs performants.•Vendez lorsque le contrat est avéré.•N'achetez des actions à contre-tendance que pour le court terme, car la tendance reste baissière.Paul Gins, CompuGraphics