A la pause de 11H00 (02H00 GMT) l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes perdait 295,40 points (-2,72%) à 10.573,01 points. Les pertes ont même atteint 2,99% pendant la matinée, le Nikkei touchant son plus bas niveau en cours de séance depuis le 28 décembre dernier. Le président Obama a attaqué les banques frontalement jeudi en annonçant son intention d'inscrire dans la loi des mesures limitant leur taille et leurs activités afin de mettre fin aux excès ayant mené à la crise. Si les banques et leurs groupes d'influence "veulent se battre, je suis prêt", a dit M. Obama, qui compte interdire à toute banque collectant de l'épargne et des dépôts de spéculer sur les marchés pour son propre compte, et de limiter la taille des établissements en imposant une limite à leur passif. Jeudi à Wall Street, le Dow Jones avait perdu 2,01% et le Nasdaq 1,12%. "Il était inévitable que les actions à New York dégringolent à cause de ce projet de durcissement des réglementations financières. Les fonds sont en train de fuir les actifs à risques pour le moment", a commenté Hideaki Higashi, stratège chez SMBC Friend Securities.

A la pause de 11H00 (02H00 GMT) l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes perdait 295,40 points (-2,72%) à 10.573,01 points. Les pertes ont même atteint 2,99% pendant la matinée, le Nikkei touchant son plus bas niveau en cours de séance depuis le 28 décembre dernier. Le président Obama a attaqué les banques frontalement jeudi en annonçant son intention d'inscrire dans la loi des mesures limitant leur taille et leurs activités afin de mettre fin aux excès ayant mené à la crise. Si les banques et leurs groupes d'influence "veulent se battre, je suis prêt", a dit M. Obama, qui compte interdire à toute banque collectant de l'épargne et des dépôts de spéculer sur les marchés pour son propre compte, et de limiter la taille des établissements en imposant une limite à leur passif. Jeudi à Wall Street, le Dow Jones avait perdu 2,01% et le Nasdaq 1,12%. "Il était inévitable que les actions à New York dégringolent à cause de ce projet de durcissement des réglementations financières. Les fonds sont en train de fuir les actifs à risques pour le moment", a commenté Hideaki Higashi, stratège chez SMBC Friend Securities.