Une source proche du dossier parle même de 750 millions d'euros, mais le chiffre devra encore être confirmé officiellement, indique le Tijd sur son site internet. Le minimum de 150 millions d'euros était, selon la source, vraiment un "minimum minimorum", parce qu'il était déjà clair que la demande serait beaucoup plus importante. Chaque grande banque - BNP Paribas Fortis, KBC et ING - pouvait mettre 150 millions d'euros sur le marché pour ses clients. Mais ces 450 millions d'euros n'ont pas suffi et, après concertation avec UCB, chaque banque a encore eu droit à une tranche de 100 millions d'euros. Les 750 millions d'euros ont été atteints en deux heures environ. La vente a commencé lundi à 09h00. La demande a même été tellement importante que les ordinateurs ont parfois eu du mal à suivre parce qu'ils n'arrivaient pas à traiter le flux de commandes. UCB n'a pas voulu se prononcer sur un montant précis.

Une source proche du dossier parle même de 750 millions d'euros, mais le chiffre devra encore être confirmé officiellement, indique le Tijd sur son site internet. Le minimum de 150 millions d'euros était, selon la source, vraiment un "minimum minimorum", parce qu'il était déjà clair que la demande serait beaucoup plus importante. Chaque grande banque - BNP Paribas Fortis, KBC et ING - pouvait mettre 150 millions d'euros sur le marché pour ses clients. Mais ces 450 millions d'euros n'ont pas suffi et, après concertation avec UCB, chaque banque a encore eu droit à une tranche de 100 millions d'euros. Les 750 millions d'euros ont été atteints en deux heures environ. La vente a commencé lundi à 09h00. La demande a même été tellement importante que les ordinateurs ont parfois eu du mal à suivre parce qu'ils n'arrivaient pas à traiter le flux de commandes. UCB n'a pas voulu se prononcer sur un montant précis.