C'est une véritable descente aux enfers que connaît Ontex depuis maintenant plus de quatre ans. Autrefois pensionnaire du Bel20, le géant mondial des produits d'hygiène personnelle se situe aujourd'hui entre Care Property Invest et Floridienne en termes de capitalisation boursière. Le titre a atteint un nouveau plus bas historique la semaine dernière, alors que plusieurs analystes ont revu...

C'est une véritable descente aux enfers que connaît Ontex depuis maintenant plus de quatre ans. Autrefois pensionnaire du Bel20, le géant mondial des produits d'hygiène personnelle se situe aujourd'hui entre Care Property Invest et Floridienne en termes de capitalisation boursière. Le titre a atteint un nouveau plus bas historique la semaine dernière, alors que plusieurs analystes ont revu leurs estimations à la baisse. Des révisions qui ne sont guère surprenantes après un piètre rapport trimestriel marqué par une chute de 30% de l'excédent brut d'exploitation en raison d'un chiffre d'affaires toujours atone et de la hausse des coûts des matières premières. Ontex a également revu ses objectifs annuels à la baisse, tablant désormais sur un tassement de son chiffre d'affaires (-1%) pour la troisième année consécutive et un recul de sa marge d'exploitation à 9% contre 11,3% en 2020. Au total, cela implique une chute de plus de 20% de ses profits. Son endettement financier ne suit pas la même tendance et devient ainsi proportionnellement de plus en plus lourd. Sa dette nette pèse aujourd'hui plus de quatre fois son excédent brut d'exploitation, un niveau qui risque de devenir problématique si Ontex ne redresse pas la barre. En début d'année, le groupe avait déjà vu sa note financière dégradée à B1, en catégorie hautement spéculative. Au printemps, le refinancement d'une partie de sa dette avait débouché sur une hausse de 10 millions d'euros de sa charge d'intérêt annuelle. Des frais supplémentaires qui compliquent encore la tâche d'Esther Berrozpe, nommée CEO en janvier avec la mission de redresser le groupe. Les déboires d'Ontex nous rappellent aussi les risques d'une activité mature et de l'endettement.