A l'origine, la direction avait annoncé 50 licenciements secs mais ce nombre a été réduit, après que le personnel se soit montré prêt à accepter une réduction collective du temps de travail. Les salariés ont accepté de réduire leur temps de travail à 90%, avec une perte de salaire partiellement compensée par une prime de 95 euros octroyée par la région flamande, a indiqué un représentant du SETCa. L'entreprise a clôturé l'année dernière sur une perte nette de 19 millions d'euros. Lors de la présentation de ces résultats annuels, la direction d'Option avait annoncé qu'elle devrait économiser entre 20 et 22 millions d'euros, dont 8 millions sur les coûts salariaux tant en Belgique qu'à l'étranger. Option emploie 750 personnes dans le monde.