A l'exception de la française GDF Suez (25,83) qui s'appréciait de 1 pc et de Fortis qui était suspendue de cotation, le BEL 20 était entièrement teinté de rouge et perdait 2,1 pc à 1.892 points mardi vers onze heures.

Il suivait ainsi la tendance générale des marchés européens mais subissait la pression d'Umicore (14,73) dont les derniers chiffres faisaient plonger le titre de 12,6 pc. Cofinimmo (83,07) abandonnait aussi 8,2 pc mais cette baisse était due quasi exclusivement à la soustraction d'un dividende.

Bekaert (65,99) abandonnait 7,6 pc, suivie de KBC (15,03) et Dexia (3,72) qui perdaient 5,4 et 4,1 pc. Solvay (62,15) et UCB (21,95) étaient également négatives de 2,5 et 4,8 pc tandis que Omega Pharma (19,96) cédait 1,2 pc. Delhaize (50,92) s'effritait alors que Colruyt (162,95) et AB InBev (22,16) cédaient 0,7 et 1,7 pc ; Belgacom (22,14) et Mobistar (44,28) reculant de 0,9 et 2,7 pc en compagnie de Telenet (13,97) qui concédait 0,2 pc.

Arseus (6,52) et IBA (6,65) reculaient de 4,1 et 2 pc mais, Devgen
(6,50) était à nouveau positive de 6,2 pc après avoir déjà engrangé plus de 26 pc en deux séances ; Ablynx (4,78) progressant de son côté de 4,6 pc. Exmar (8,30) et la CMB (18,17) reperdaient 2,8 et 4 pc tandis que D'Ieteren (140,53) gagnait 0,3 pc ; CFE (23,28) et Immobel (13,70) s'enfonçant par ailleurs de 3 et 3,5 pc dans le rouge. Metris (1,82) et Punch International (19,29) abandonnaient 10,8 et 3,5 pc tandis que Systemat (4,50) se démarquait par un rebond de 4,6 pc. Option (1,41) chutait enfin de 4,7 pc en compagnie de Barco (15,63) et Agfa-Gevaert (1,60) qui plongeaient de 5,3 et 5,9 pc.

L'euro s'inscrivait à 1,3022 USD dans la matinée de mardi, contre
1,3135 USD la veille vers 16H30. L'once d'or cédait 10,40 dollars à 897,25 dollars et le lingot se négociait autour de 22.150 euros, en recul de 65 euros.

A l'exception de la française GDF Suez (25,83) qui s'appréciait de 1 pc et de Fortis qui était suspendue de cotation, le BEL 20 était entièrement teinté de rouge et perdait 2,1 pc à 1.892 points mardi vers onze heures.Il suivait ainsi la tendance générale des marchés européens mais subissait la pression d'Umicore (14,73) dont les derniers chiffres faisaient plonger le titre de 12,6 pc. Cofinimmo (83,07) abandonnait aussi 8,2 pc mais cette baisse était due quasi exclusivement à la soustraction d'un dividende.Bekaert (65,99) abandonnait 7,6 pc, suivie de KBC (15,03) et Dexia (3,72) qui perdaient 5,4 et 4,1 pc. Solvay (62,15) et UCB (21,95) étaient également négatives de 2,5 et 4,8 pc tandis que Omega Pharma (19,96) cédait 1,2 pc. Delhaize (50,92) s'effritait alors que Colruyt (162,95) et AB InBev (22,16) cédaient 0,7 et 1,7 pc ; Belgacom (22,14) et Mobistar (44,28) reculant de 0,9 et 2,7 pc en compagnie de Telenet (13,97) qui concédait 0,2 pc.Arseus (6,52) et IBA (6,65) reculaient de 4,1 et 2 pc mais, Devgen (6,50) était à nouveau positive de 6,2 pc après avoir déjà engrangé plus de 26 pc en deux séances ; Ablynx (4,78) progressant de son côté de 4,6 pc. Exmar (8,30) et la CMB (18,17) reperdaient 2,8 et 4 pc tandis que D'Ieteren (140,53) gagnait 0,3 pc ; CFE (23,28) et Immobel (13,70) s'enfonçant par ailleurs de 3 et 3,5 pc dans le rouge. Metris (1,82) et Punch International (19,29) abandonnaient 10,8 et 3,5 pc tandis que Systemat (4,50) se démarquait par un rebond de 4,6 pc. Option (1,41) chutait enfin de 4,7 pc en compagnie de Barco (15,63) et Agfa-Gevaert (1,60) qui plongeaient de 5,3 et 5,9 pc.L'euro s'inscrivait à 1,3022 USD dans la matinée de mardi, contre 1,3135 USD la veille vers 16H30. L'once d'or cédait 10,40 dollars à 897,25 dollars et le lingot se négociait autour de 22.150 euros, en recul de 65 euros.