La reprise est visible dans le résultat net sous-jacent. BNP Paribas Fortis a ainsi enregistré un bénéfice net sous-jacent de 93 millions d'euros au cours du premier semestre 2009. "Ce bénéfice sous-jacent (...) a été soutenu par un bon niveau d'activité dans les réseaux d'agences, une forte performance des activités de trading et un contrôle rigoureux des coûts", souligne le communiqué. Les signes de reprise de l'activité commerciale ont surtout été enregistrés au cours du deuxième trimestre.

"Toutes les activités bancaires ont enregistré une évolution positive au cours de la période." Retail Banking Belgium a ainsi vu sa collecte nette d'actifs auprès de la clientèle individuelle progresser à 2,2 milliards d'euros au deuxième trimestre 2009 alors que le premier trimestre s'était soldé par une sortie d'actifs nette de 1,7 milliard d'euros.

"Malgré un contexte encore marqué par le ralentissement économique, nous observons graduellement des signes de retour à la normale sur les marchés financiers. Venant s'ajouter à l'intégration de BNP Paribas Fortis au sein d'un groupe européen fort, ces signes participent à renforcer la confiance de notre clientèle et même à reconquérir certains clients qui, l'an dernier, avaient éprouvé des craintes pour l'avenir de la banque", commente Jean-Laurent Bonnafé, de CEO de BNP Paribas Fortis, dans le communiqué.