En 2007, Bois sauvage avait encore réalisé un bénéfice net (part du groupe) de quelque 20 millions d'euros. Le résultat opérationnel avant cessions et variations de juste valeur s'élève quant à lui 41,5 millions d'euros en 2008, contre 58,2 millions d'euros un an plus tôt. La valeur intrinsèque du holding s'établit à 252 euros par action, contre 448 euros au 31 décembre 2007, en baisse de 44% "suite au recul des marchés financiers", explique Compagnie du Bois sauvage dans un communiqué. Concernant les principales transactions réalisées en 2008, la Compagnie, qui possède des participations entre autres dans Cofinimmo et Recticel, a notamment fortement réduit sa position dans Fortis en la ramenant à 469.000 titres après la vente de 4,6 millions de titres (pour un prix de vente total de 29 millions d'euros). La Compagnie du Bois sauvage proposera un dividende brut de 6,40 euros par action contre un dividende de 9,40 euros en 2007.

En 2007, Bois sauvage avait encore réalisé un bénéfice net (part du groupe) de quelque 20 millions d'euros. Le résultat opérationnel avant cessions et variations de juste valeur s'élève quant à lui 41,5 millions d'euros en 2008, contre 58,2 millions d'euros un an plus tôt. La valeur intrinsèque du holding s'établit à 252 euros par action, contre 448 euros au 31 décembre 2007, en baisse de 44% "suite au recul des marchés financiers", explique Compagnie du Bois sauvage dans un communiqué. Concernant les principales transactions réalisées en 2008, la Compagnie, qui possède des participations entre autres dans Cofinimmo et Recticel, a notamment fortement réduit sa position dans Fortis en la ramenant à 469.000 titres après la vente de 4,6 millions de titres (pour un prix de vente total de 29 millions d'euros). La Compagnie du Bois sauvage proposera un dividende brut de 6,40 euros par action contre un dividende de 9,40 euros en 2007.