Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin a terminé à 85,12 dollars, en hausse de 1,42 dollar par rapport à la veille. "C'est l'envolée des ventes de logements neufs. Notre économiste pour les Etats-Unis à Deutsche Bank explique que la reprise économique prend clairement une forme de +V+, ce qui devrait certainement résulter en une demande accrue" pour les matières premières, a indiqué Adam Sieminski, de Deutsche Bank, soulignant que l'optimisme qui a suivi la publication de cet indicateur en milieu de matinée s'est reflété dans le sentiment général des marchés. Les niveaux de prix actuels correspondent à la vision à long terme des investisseurs, "qui tablent sur une demande accrue de pétrole parce que les signaux économiques sont meilleurs", a abondé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin a terminé à 85,12 dollars, en hausse de 1,42 dollar par rapport à la veille. "C'est l'envolée des ventes de logements neufs. Notre économiste pour les Etats-Unis à Deutsche Bank explique que la reprise économique prend clairement une forme de +V+, ce qui devrait certainement résulter en une demande accrue" pour les matières premières, a indiqué Adam Sieminski, de Deutsche Bank, soulignant que l'optimisme qui a suivi la publication de cet indicateur en milieu de matinée s'est reflété dans le sentiment général des marchés. Les niveaux de prix actuels correspondent à la vision à long terme des investisseurs, "qui tablent sur une demande accrue de pétrole parce que les signaux économiques sont meilleurs", a abondé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.