"La croissance de la demande de brut devrait être de 0,9 mbj en 2010, comme nous le prévoyions le mois dernier", souligne l'Organisation des pays exportateurs de pétrole basée à Vienne. La consommation de pétrole s'élèvera en 2010, après révision, à 85,38 mbj. En avril, la production d'or noir des 12 pays membres de l'Opep a légèrement augmenté à 29,25 de mbj. "La Chine va continuer à être le principal facteur de croissance de la demande, malgré une récente hausse des prix des carburants de 4,5% à 5%", relève le cartel, qui pompe environ 35% du brut mondial. Mais "si la reprise économique montre des signes d'amélioration, des risques importants demeurent qui pourraient affecter la croissance de la demande", avertit l'organisation. L'Opep, qui a maintenu ses quotas de production, lors de sa dernière réunion ministérielle mi-mars, estime que la situation aux Etats-Unis sera déterminante pour la planète entière.

"La croissance de la demande de brut devrait être de 0,9 mbj en 2010, comme nous le prévoyions le mois dernier", souligne l'Organisation des pays exportateurs de pétrole basée à Vienne. La consommation de pétrole s'élèvera en 2010, après révision, à 85,38 mbj. En avril, la production d'or noir des 12 pays membres de l'Opep a légèrement augmenté à 29,25 de mbj. "La Chine va continuer à être le principal facteur de croissance de la demande, malgré une récente hausse des prix des carburants de 4,5% à 5%", relève le cartel, qui pompe environ 35% du brut mondial. Mais "si la reprise économique montre des signes d'amélioration, des risques importants demeurent qui pourraient affecter la croissance de la demande", avertit l'organisation. L'Opep, qui a maintenu ses quotas de production, lors de sa dernière réunion ministérielle mi-mars, estime que la situation aux Etats-Unis sera déterminante pour la planète entière.