Dans les échanges matinaux, le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai gagnait 40 cents à 85,79 dollars tandis que le Brent de la mer du Nord, à échéance identique, prenait 41 cents à 84,22 dollars. Jeudi, les prix du pétrole ont reculé à New York, pénalisés par la remontée inattendue du nombre de nouveaux chômeurs la semaine dernière aux États-Unis, qui a refroidi les espoirs de rebond de la demande dans le pays. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai a terminé à 85,39 dollars, en recul de 49 cents par rapport à la clôture de la veille. À Londres, sur l'InterContinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a cédé 78 cents à 84,81 dollars. Les nouvelles inscriptions au chômage ont augmenté la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que les analystes s'attendaient à les voir baisser.

Dans les échanges matinaux, le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai gagnait 40 cents à 85,79 dollars tandis que le Brent de la mer du Nord, à échéance identique, prenait 41 cents à 84,22 dollars. Jeudi, les prix du pétrole ont reculé à New York, pénalisés par la remontée inattendue du nombre de nouveaux chômeurs la semaine dernière aux États-Unis, qui a refroidi les espoirs de rebond de la demande dans le pays. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai a terminé à 85,39 dollars, en recul de 49 cents par rapport à la clôture de la veille. À Londres, sur l'InterContinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a cédé 78 cents à 84,81 dollars. Les nouvelles inscriptions au chômage ont augmenté la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que les analystes s'attendaient à les voir baisser.