Le groupe invoque "la faiblesse persistante des marchés". Ce résultat est toutefois supérieur aux prévisions des analystes interrogés par l'agence d'information économique Dow Jones Newswires, qui tablaient sur une perte nette de 125 millions d'euros, pour un bénéfice net de 732 millions au deuxième trimestre de 2008. Le chiffre d'affaires de Philips s'est établi à 5,23 milliards d'euros au deuxième trimestre de 2009, en recul de 19% comparé aux 6,46 milliards enregistrés à la même période en 2008.

Cette baisse est due à "la faiblesse persistante des marchés", a estimé lundi le groupe dans un communiqué. Durement touché par la crise économique, Philips avait annoncé en janvier la suppression de 6.000 emplois dans le monde en 2009, en sus des 3.000 déjà annoncées au quatrième trimestre de 2008, afin de réaliser des économies de 400 millions d'euros par an dès le second semestre de 2009.