Le bénéfice semestriel a dépassé les prévisions. Les analystes, interrogés par Bloomberg, tablaient sur un bénéfice net de 358 millions d'euros. Le chiffre d'affaires du géant néerlandais a, quant à lui, progressé de près de 10% sur base annuelle, atteignant les 6,16 milliards d'euros. Philips a profité, au troisième trimestre notamment, de la plus-value de 154 millions d'euros réalisée lors de la vente de ses parts dans la société de semi-conducteurs NXP. Philips a indiqué rester "prudent" pour le reste de l'année, en raison du "climat économique incertain" et de la "fragile confiance des consommateurs dans certains de nos marchés".

Le bénéfice semestriel a dépassé les prévisions. Les analystes, interrogés par Bloomberg, tablaient sur un bénéfice net de 358 millions d'euros. Le chiffre d'affaires du géant néerlandais a, quant à lui, progressé de près de 10% sur base annuelle, atteignant les 6,16 milliards d'euros. Philips a profité, au troisième trimestre notamment, de la plus-value de 154 millions d'euros réalisée lors de la vente de ses parts dans la société de semi-conducteurs NXP. Philips a indiqué rester "prudent" pour le reste de l'année, en raison du "climat économique incertain" et de la "fragile confiance des consommateurs dans certains de nos marchés".