Les deux actionnaires minoritaires représentent ensemble 26,62% de Picanol, le fabricant de métiers à tisser. Mais les déclarations de transparence ont été introduites trop tard, selon le conseil d'administration du groupe. L'avocat Koen Van den Broeck, du cabinet Allen & Overy, conteste la suspension du vote, assurant qu'il n'existe aucune obligation légale qui oblige à faire cette déclaration de transparence. Avec leurs 26,6% de Picanol, les actionnaires minoritaires auraient eu une minorité de blocage sur la proposition d'une augmentation de capital de 15 millions d'euros. Le vote sur ce point aura lieu un peu plus tard ce mercredi, lors de l'assemblée générale extraordinaire, qui suivra l'assemblée générale ordinaire.

Les deux actionnaires minoritaires représentent ensemble 26,62% de Picanol, le fabricant de métiers à tisser. Mais les déclarations de transparence ont été introduites trop tard, selon le conseil d'administration du groupe. L'avocat Koen Van den Broeck, du cabinet Allen & Overy, conteste la suspension du vote, assurant qu'il n'existe aucune obligation légale qui oblige à faire cette déclaration de transparence. Avec leurs 26,6% de Picanol, les actionnaires minoritaires auraient eu une minorité de blocage sur la proposition d'une augmentation de capital de 15 millions d'euros. Le vote sur ce point aura lieu un peu plus tard ce mercredi, lors de l'assemblée générale extraordinaire, qui suivra l'assemblée générale ordinaire.