Pour le groupe, c'est déjà la seconde salve de licenciements cette année puisqu'en janvier dernier, Picanol avait déjà fait part de son intention de supprimer 115 postes, soit 70 fonctions d'employé et 45 d'ouvrier. Picanol a également annoncé une simplification de sa structure, qui va être organisée autour de deux activités-clefs. Il s'agit de toutes les activités liées aux métiers à tisser, d'une part, et de l'ensemble des activités pour des tiers, d'autre part.