Son chiffre d'affaires et ses produits d'exploitation atteignaient au 30 juin 198 millions d'euros, contre 210,7 millions un an plus tôt. Pour la division "pommes de terre", on constate une baisse d'une part du chiffre d'affaires et des produits d'exploitation à 106 millions d'euros (contre 116 millions), et d'autre part du cash-flow opérationnel récurrent à 7,4 millions d'euros (contre 13,6 millions). Du côté des "légumes surgelés", la société a réalisé un chiffre d'affaires et des produits d'exploitation stables à 92 millions et un cash-flow opérationnel récurrent en hausse à 4,6 millions d'euros.

La société ne donne pas de perspectives chiffrées vu "les circonstances économiques difficiles". De plus, il est pour le moment, encore trop tôt pour tirer des conclusions quant à la récolte des pommes de terre de conservation et à la récolte de légumes d'été et d'automne.

Son chiffre d'affaires et ses produits d'exploitation atteignaient au 30 juin 198 millions d'euros, contre 210,7 millions un an plus tôt. Pour la division "pommes de terre", on constate une baisse d'une part du chiffre d'affaires et des produits d'exploitation à 106 millions d'euros (contre 116 millions), et d'autre part du cash-flow opérationnel récurrent à 7,4 millions d'euros (contre 13,6 millions). Du côté des "légumes surgelés", la société a réalisé un chiffre d'affaires et des produits d'exploitation stables à 92 millions et un cash-flow opérationnel récurrent en hausse à 4,6 millions d'euros.La société ne donne pas de perspectives chiffrées vu "les circonstances économiques difficiles". De plus, il est pour le moment, encore trop tôt pour tirer des conclusions quant à la récolte des pommes de terre de conservation et à la récolte de légumes d'été et d'automne.