Les investissements durables gagnent du terrain chez les investisseurs belges. Chez les investisseurs institutionnels, il est aujourd'hui devenu très difficile de vendre un produit qui ne possède pas des règles détaillées en matière de durabilité. Au niveau des particuliers, la tendance reste plus timide, mais deux études publiées récemment confirment cette percée. CBC Banque & Assurances a récemment dévoilé les résultats de son quatrième Observatoire de l'épargne en Belgique. A côté de critères tels que le rendement (cité par 64 % des répondants) ou les risques encourus (48%), le caractère durable (19%) des produits fait aujourd'hui son apparition dans la liste des critères cités spontanément par les investisseurs.
...