Le spécialiste des garde-meubles a ainsi vu son chiffre d'affaires augmenter de 5%, son taux d'occupation progresser et même ses impayés sont restés stables. Son taux d'occupation s'est tout particulièrement amélioré au deuxième trimestre avec la levée des mesures de confinement strictes en Belgique ou en France. Ce n'est pas vraiment une s...

Le spécialiste des garde-meubles a ainsi vu son chiffre d'affaires augmenter de 5%, son taux d'occupation progresser et même ses impayés sont restés stables. Son taux d'occupation s'est tout particulièrement amélioré au deuxième trimestre avec la levée des mesures de confinement strictes en Belgique ou en France. Ce n'est pas vraiment une surprise, mais la confirmation a rassuré les investisseurs. On peut même s'attendre à ce que l'activité poursuive sur cette bonne voie. Dans les mois à venir, on risque malheureusement de déplorer de nombreuses faillites, ce qui est encore favorable au secteur du stockage, entre autres avec tous les biens mis en liquidation qui devront être entreposés. Ensuite, il y a évidemment l'impact de la crise sur les chaînes d'approvisionnement. Shurgard pourrait notamment louer davantage de garde-meubles à de petits artisans et boutiques en ligne, soucieux de ne pas manquer de fournitures. Les spécialistes des entrepôts logistiques, eux, lorgnent plutôt les grandes entreprises. Alors que l'économie européenne connaît une contraction historique, WDP a ainsi annoncé un investissement de 18 millions dans un projet logistique au Luxembourg. La demande est en effet attendue en hausse avec les besoins de stockage et le succès de l'e-commerce. C'est également ce que constate le groupe de conseil en immobilier CBRE. Il évoque un bond de 43% des transactions pour les entrepôts entre la mi-avril et la mi-mai aux Etats-Unis. Suffisant pour éclipser la chute du mois précédent durant le confinement strict... Depuis le début de l'année, l'évolution est ainsi (déjà) positive à + 2,8%.