Les indices européens ont ouvert sur une note légèrement positive, après la clôture dans le vert de Wall Street hier soir et de l'Asie ce matin. L'attentisme est toutefois de mise ce vendredi, alors qu'on attend en début d'après-midi les chiffres de l'emploi US pour janvier. Le marché s'attend à un chômage américain au plus haut depuis 16 ans.

Principal facteur expliquant l'embellie du jour, Barack Obama a tapé du poing sur la table face au blocage par les sénateurs républicains de son plan de relance qui dépasse les 800 milliards de dollars. Les marchés semblent ainsi parier que ce plan finira par être voté par le Congrès car les républicains ne pourront indéfiniment bloquer les projets du président qui a rappelé avoir été largement élu pour mettre en oeuvre une 'autre politique'.

Aux valeurs, Volvo est bien orienté malgré des résultats peu convaincants. Le constructeur automobile nordique a indiqué qu'un dividende serait payé et que des coupes dans les coûts seraient renforcées.

LVMH et Infineon ont également présenté leurs résultats. Ces derniers sont supérieurs aux attentes du marché ce qui permet à ces deux titres de prendre de l'altitude.

La Bourse de Bruxelles est également en légère progression à la mi-séance.

Fortis Holding est en tête des valeurs du Bel 20. Le groupe a publié hier une note explicative relative à l'assemblée générale du 11 février 2009. Pour rappel, lors de cette assemblée, les actionnaires seront invités à se prononcer sur les trois transactions conclues en exécution des décisions du Conseil d'Administration les 3, 5 et 6 octobre 2008, portant sur la vente des meilleurs actifs de Fortis à BNP Paribas.

Dans le secteur pharmaceutique, UCB est bien orienté. Le groupe begle UCB et la FDA (Food and Drug Administratop), autorité compétente pour la mise sur le marché US des médicaments, sont actuellement en discussion à propos du Cimzia, produit d'UCB destiné à remplacer dans les comptes de l'entreprise le fameux Zyrtec. Les pourparlers portent sur l'approbation de la licence d'application du Cimzia (BLA - Biologics License Application) dans le cadre du traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

Après plusieurs séances négatives, Dexia se remplume quelque peu. Afin de se prémunir contre la crise, Dexia a renforcé les réserves en capitaux à hauteur de 600 millions d'euros de sa filiale belge active dans les assurances.

Les indices européens ont ouvert sur une note légèrement positive, après la clôture dans le vert de Wall Street hier soir et de l'Asie ce matin. L'attentisme est toutefois de mise ce vendredi, alors qu'on attend en début d'après-midi les chiffres de l'emploi US pour janvier. Le marché s'attend à un chômage américain au plus haut depuis 16 ans. Principal facteur expliquant l'embellie du jour, Barack Obama a tapé du poing sur la table face au blocage par les sénateurs républicains de son plan de relance qui dépasse les 800 milliards de dollars. Les marchés semblent ainsi parier que ce plan finira par être voté par le Congrès car les républicains ne pourront indéfiniment bloquer les projets du président qui a rappelé avoir été largement élu pour mettre en oeuvre une 'autre politique'.Aux valeurs, Volvo est bien orienté malgré des résultats peu convaincants. Le constructeur automobile nordique a indiqué qu'un dividende serait payé et que des coupes dans les coûts seraient renforcées.LVMH et Infineon ont également présenté leurs résultats. Ces derniers sont supérieurs aux attentes du marché ce qui permet à ces deux titres de prendre de l'altitude.La Bourse de Bruxelles est également en légère progression à la mi-séance.Fortis Holding est en tête des valeurs du Bel 20. Le groupe a publié hier une note explicative relative à l'assemblée générale du 11 février 2009. Pour rappel, lors de cette assemblée, les actionnaires seront invités à se prononcer sur les trois transactions conclues en exécution des décisions du Conseil d'Administration les 3, 5 et 6 octobre 2008, portant sur la vente des meilleurs actifs de Fortis à BNP Paribas.Dans le secteur pharmaceutique, UCB est bien orienté. Le groupe begle UCB et la FDA (Food and Drug Administratop), autorité compétente pour la mise sur le marché US des médicaments, sont actuellement en discussion à propos du Cimzia, produit d'UCB destiné à remplacer dans les comptes de l'entreprise le fameux Zyrtec. Les pourparlers portent sur l'approbation de la licence d'application du Cimzia (BLA - Biologics License Application) dans le cadre du traitement de la polyarthrite rhumatoïde.Après plusieurs séances négatives, Dexia se remplume quelque peu. Afin de se prémunir contre la crise, Dexia a renforcé les réserves en capitaux à hauteur de 600 millions d'euros de sa filiale belge active dans les assurances.