Du côté des actions, le géant du ciment Holcim était en nette baisse alors que le pdg du groupe a indiqué que l'année 2009 serait très difficile pour son groupe, touché de plein fouet par la crise économique.

Par ailleurs, Alcoa, qui est côté aux Etats-Unis et également à Francfort, était en très légère progression dans les premiers échanges. Le groupe actif dans l'aluminium, doit présenter ses résultats aujourd'hui. Le marché table sur un troisième trimestre consécutif en perte alors que le secteur de l'automobile et de la construction sont toujours à la peine.

A Bruxelles, rares étaient les actions à s'inscrire dans le vert dans la matinée.

On relèvera la progression de Agfa-Gevaert et de Melexis dans de faibles volumes.

C'est bien simple toutes les actions reprises dans le BEL20 évoluaient dans le rouge à la mi-séance, avec en tête les valeurs financières. Dexia a ainsi inscrit la plus forte baisse de la matinée.

Hors du Bel 20, Nyrstar était en chute libre alors que les prix des matières premières étaient en recul.

La Bourse de New York a terminé en forte baisse mardi, l'idée d'un nouveau plan de relance aux Etats-Unis ravivant les inquiétudes quant à la situation économique et la dette du pays: le Dow Jones a perdu 1,94% et le Nasdaq 2,31%.

Sur le marché des changes, l'euro était en baisse à la mi-séance après sa nette hausse de la journée de mardi. Les traders se montraient prudents à l'ouverture du G8 alors que des doutes ont à nouveau refait surface sur les perspectives de sortie de crise de l'économie mondiale.

Karine Huet