Du côté des actions, Philips progressait à Londres. Le groupe a publié des chiffres meilleurs que prévu pour le quatrième trimestre 2009. A Stockholm, Ericsson était à la peine à la suite de chiffres décevants. Le groupe a vu son bénéfice net chuter de 92% à 314 millions SEK entre octobre et décembre alors que les analystes prévoyaient un profit de 2,5 milliards SEK.
A Bruxelles, KBC menait les hausses au sein du Bel20. Le titre profitait du redressement de l'ensemble du secteur bancaire après sa lourde chute de vendredi dernier dans le sillage du plan Obama de réorganisation du paysage bancaire. Hors de l'indice, Nyrtsar se mettait en évidence. Le groupe a acquis la production future d'une mine de zinc finlandaise.
Du côté des baisses, Delhaize fermait la marche au sein du Bel 20. Le distributeur pâtissait de la faiblesse du dollar. Hors de l'indice, Montea se repliait après que les analystes de Degroof aient abaissé leur recommandation de accumuler à conserver.
Les marchés américains ont chuté vendredi dernier sur fond de plongeon des valeurs financières à la suite de l'annonce de mesures destinées à limiter leurs prises de risque. Les chiffres décevants annoncés par Google ont pour leur part peser sur les valeurs technologiques. L'indice Dow Jones a clôturé en baisse de 2,09% à 10172,98 points et le Nasdaq Composite a cédé 2,67% à 2205,29 points.
Sur le marché des changes, la monnaie européenne progressait par rapport au billet vert. Vers 12h, il fallait ainsi 1,4190 dollar américain pour un euro.

Du côté des actions, Philips progressait à Londres. Le groupe a publié des chiffres meilleurs que prévu pour le quatrième trimestre 2009. A Stockholm, Ericsson était à la peine à la suite de chiffres décevants. Le groupe a vu son bénéfice net chuter de 92% à 314 millions SEK entre octobre et décembre alors que les analystes prévoyaient un profit de 2,5 milliards SEK. A Bruxelles, KBC menait les hausses au sein du Bel20. Le titre profitait du redressement de l'ensemble du secteur bancaire après sa lourde chute de vendredi dernier dans le sillage du plan Obama de réorganisation du paysage bancaire. Hors de l'indice, Nyrtsar se mettait en évidence. Le groupe a acquis la production future d'une mine de zinc finlandaise. Du côté des baisses, Delhaize fermait la marche au sein du Bel 20. Le distributeur pâtissait de la faiblesse du dollar. Hors de l'indice, Montea se repliait après que les analystes de Degroof aient abaissé leur recommandation de accumuler à conserver. Les marchés américains ont chuté vendredi dernier sur fond de plongeon des valeurs financières à la suite de l'annonce de mesures destinées à limiter leurs prises de risque. Les chiffres décevants annoncés par Google ont pour leur part peser sur les valeurs technologiques. L'indice Dow Jones a clôturé en baisse de 2,09% à 10172,98 points et le Nasdaq Composite a cédé 2,67% à 2205,29 points. Sur le marché des changes, la monnaie européenne progressait par rapport au billet vert. Vers 12h, il fallait ainsi 1,4190 dollar américain pour un euro.