Du côté des actions en hausse en Europe ce matin on retiendra entre autre la bonne tenue de Rhodia. Le groupe français a présenté des résultats annuels supérieurs aux attentes et a annoncé de bonnes surprises concernant son dividende et ses perspectives pour 2010.

A contrario, le chimiste néerlandais DSM n'a pas convaincu le marché. Le management du groupe n'a pas livré d'objectifs pour 2010, après la publication d'une perte nette inattendue au quatrième trimestre, imputable à des dépréciations. Le résultat d'exploitation a cependant fait un bond de 68%, à 141 millions d'euros, grâce à une amélioration sensible de la demande, contre 84 millions un an auparavant. Il dépasse légèrement l'objectif que s'était fixé DSM.

A Bruxelles, les déboires de Carrefour font les beaux jours de ses concurrents et entre autre donc de Delhaize et Colruyt. Les actions de ces deux groupes de distribution étaient du coup en tête des valeurs en progression dans le Bel 20.


Hors indice, la société technologique IBA, active dans le diagnostic et le traitement du cancer, est en nette progression. Le groupe va fournir un système de protonthérapie au ProCure Proton Therapy Center de Somerset, (Etats-Unis). Le contrat est financé et entre immédiatement en vigueur.

Toujours dans le Bel20 mais au rang des actions en recul, Bekaert fermait la marche. Les actions cycliques étaient particulièrement mal menées alors que l'incertitude règne.
Hors indice, Oncomethylome était en fort recul mais dans de faibles volumes.

Hier soir, la Bourse de New York a fini en nette baisse, minée par la chute de l'indice de confiance des consommateurs américains: le Dow Jones a perdu 0,97% et le Nasdaq 1,28%.

Sur le marché des changes, l'euro se reprenait légèrement mercredi au lendemain d'un mouvement de net recul face au dollar, les cambistes restant néanmoins prudents avant la présentation par le président de la Fed, Ben Bernanke, de ses prévisions économiques semi-annuelles.

Du côté des actions en hausse en Europe ce matin on retiendra entre autre la bonne tenue de Rhodia. Le groupe français a présenté des résultats annuels supérieurs aux attentes et a annoncé de bonnes surprises concernant son dividende et ses perspectives pour 2010. A contrario, le chimiste néerlandais DSM n'a pas convaincu le marché. Le management du groupe n'a pas livré d'objectifs pour 2010, après la publication d'une perte nette inattendue au quatrième trimestre, imputable à des dépréciations. Le résultat d'exploitation a cependant fait un bond de 68%, à 141 millions d'euros, grâce à une amélioration sensible de la demande, contre 84 millions un an auparavant. Il dépasse légèrement l'objectif que s'était fixé DSM.A Bruxelles, les déboires de Carrefour font les beaux jours de ses concurrents et entre autre donc de Delhaize et Colruyt. Les actions de ces deux groupes de distribution étaient du coup en tête des valeurs en progression dans le Bel 20. Hors indice, la société technologique IBA, active dans le diagnostic et le traitement du cancer, est en nette progression. Le groupe va fournir un système de protonthérapie au ProCure Proton Therapy Center de Somerset, (Etats-Unis). Le contrat est financé et entre immédiatement en vigueur. Toujours dans le Bel20 mais au rang des actions en recul, Bekaert fermait la marche. Les actions cycliques étaient particulièrement mal menées alors que l'incertitude règne. Hors indice, Oncomethylome était en fort recul mais dans de faibles volumes. Hier soir, la Bourse de New York a fini en nette baisse, minée par la chute de l'indice de confiance des consommateurs américains: le Dow Jones a perdu 0,97% et le Nasdaq 1,28%. Sur le marché des changes, l'euro se reprenait légèrement mercredi au lendemain d'un mouvement de net recul face au dollar, les cambistes restant néanmoins prudents avant la présentation par le président de la Fed, Ben Bernanke, de ses prévisions économiques semi-annuelles.