Du côté des actions, les valeurs minières se distinguaient à l'image de BHP Billiton après que le secteur ait trouvé un compromis avec le gouvernement australien sur la super taxe des profits miniers.

Concrètement, le taux d'imposition a été abaissé de 40 à 30% et la taxe ne portera que sur le charbon et le minerai de fer. A Copenhague, Genmab s'envolait après la révision des termes d'un partenariat avec GlaxoSMithKline qui permet à la biotech danoise de recevoir un paiement de 90 millions GBP et de réduire ses investissements en échange de milestones moins élevés. Cela éloigne donc le risque d'augmentation de capital pour Genmab.

A Bruxelles, Dexia menait la danse au sein du Bel20.

Hors de l'indice, D'Ieteren progressait. Selon les chiffres de la Febiac, les ventes de véhicules du groupe ont bondi de 18% au premier semestre contre 17% pour l'ensemble du marché belge

Du côté des baisses, Mobistar et Belgacom fermaient la marche au sein du Bel20 après que les analystes de Citigroup aient abaissé leur recommandation sur les deux titres.

De conserver à vendre pour Mobistar et de acheter à conserver pour Belgacom. Ageas se repliait également après l'annonce du rachat de Kwik-Fit Insurance Services, une société britannique de courtage en assurance, pour 215 millions GBP.

Les marchés américains ont enregistré jeudi leur quatrième séance consécutive de baisse dans le sillage notamment de la baisse de l'indice ISM manufacturier qui a touché en juin son niveau le plus bas depuis décembre.

Les indices Dow Jones et Nasdaq ont chuté respectivement de 0,42% à 9 732,53 points et de 0,37% à 2 101,36 points.

Sur le marché des changes, la monnaie européenne reculait légèrement par rapport au billet vert.

Vers 12h, il fallait ainsi 1,25 dollar américain pour un euro.