Du côté des actions, le secteur financier était tiraillé par des résultats contraires. Ainsi, à Madrid Santander était en forte baisse, après l'annonce d'une baisse de 3% de son bénéfice net attribuable aux actionnaires, à 6,74 milliards d'euros au titre des neuf premiers mois de son exercice 2009. Ces piètres résultats sont surtout du à l'augmentation des provisions de 54%. Par contre, les deux grandes banques scandinaves Nordea et Handelsbanken font toutes deux état de résultats meilleurs qu'attendu au titre du troisième trimestre, signifiant ainsi que le vent pourrait avoir tourné avec des pertes sur créances inférieures aux prévisions.

Dans le secteur technologique la mauvaise humeur était également de mise après les résultats inférieurs aux attentes de SAP. Son chiffre d'affaires s'est contracté de 10% à 2,51 milliards d'euros, plombé par une chute de 30% des ventes de logiciels tandis que les revenus de licences et services associés ont diminué de 5%. En outre, le groupe s'est dit peu optimiste pour le restant de l'année.

A Bruxelles, les valeurs en hausse dans le Bel 20 n'étaient pas légion ce mercredi matin. Seules GFD-Suez et Colruyt étaient franchement dans le vert, tandis que Mobistar se montrait hésitante.

Hors du Bel 20, c'est Tigenix qui se démarquait mais dans de faibles volumes.

Dans l'indice Bel 20, comme vous l'aurez compris le rouge vif était de mise dans la matinée. Les valeurs bancaires étaient particulièrement mal lunée et fermait la marche du Bel 20. Les déboires d'ING depuis le début de la semaine, et les résultats mitigés de Santander font craindre de nouvelles mauvaises surprises dans le secteur.

Toujours au rang des actions en baisse mais hors du Bel 20, les biotechnologiques étaient victimes de prises de bénéfices. Devgen et Thrombogenics étaient en forte baisse.

Hier soir, la Bourse de New York a terminé sans direction claire, la progression de certaines valeurs vedettes compensant la baisse surprise du moral des consommateurs américains: le Dow Jones a gagné 0,14% mais le Nasdaq a perdu 1,20%.

Sur le marché des changes ce mercredi matin, l'euro, en forte baisse depuis lundi, reperdait encore du terrain en début d'échanges européens face au billet vert, effaçant ses gains de la semaine précédente où elle avait franchi 1,50 dollar, sur un marché rendu prudent par les incertitudes économiques.

Du côté des actions, le secteur financier était tiraillé par des résultats contraires. Ainsi, à Madrid Santander était en forte baisse, après l'annonce d'une baisse de 3% de son bénéfice net attribuable aux actionnaires, à 6,74 milliards d'euros au titre des neuf premiers mois de son exercice 2009. Ces piètres résultats sont surtout du à l'augmentation des provisions de 54%. Par contre, les deux grandes banques scandinaves Nordea et Handelsbanken font toutes deux état de résultats meilleurs qu'attendu au titre du troisième trimestre, signifiant ainsi que le vent pourrait avoir tourné avec des pertes sur créances inférieures aux prévisions. Dans le secteur technologique la mauvaise humeur était également de mise après les résultats inférieurs aux attentes de SAP. Son chiffre d'affaires s'est contracté de 10% à 2,51 milliards d'euros, plombé par une chute de 30% des ventes de logiciels tandis que les revenus de licences et services associés ont diminué de 5%. En outre, le groupe s'est dit peu optimiste pour le restant de l'année. A Bruxelles, les valeurs en hausse dans le Bel 20 n'étaient pas légion ce mercredi matin. Seules GFD-Suez et Colruyt étaient franchement dans le vert, tandis que Mobistar se montrait hésitante. Hors du Bel 20, c'est Tigenix qui se démarquait mais dans de faibles volumes. Dans l'indice Bel 20, comme vous l'aurez compris le rouge vif était de mise dans la matinée. Les valeurs bancaires étaient particulièrement mal lunée et fermait la marche du Bel 20. Les déboires d'ING depuis le début de la semaine, et les résultats mitigés de Santander font craindre de nouvelles mauvaises surprises dans le secteur. Toujours au rang des actions en baisse mais hors du Bel 20, les biotechnologiques étaient victimes de prises de bénéfices. Devgen et Thrombogenics étaient en forte baisse. Hier soir, la Bourse de New York a terminé sans direction claire, la progression de certaines valeurs vedettes compensant la baisse surprise du moral des consommateurs américains: le Dow Jones a gagné 0,14% mais le Nasdaq a perdu 1,20%. Sur le marché des changes ce mercredi matin, l'euro, en forte baisse depuis lundi, reperdait encore du terrain en début d'échanges européens face au billet vert, effaçant ses gains de la semaine précédente où elle avait franchi 1,50 dollar, sur un marché rendu prudent par les incertitudes économiques.