Du côté des actions, Taylor Wimpey était en forte hausse à Londres. Le premier groupe de construction de logements au Royaume-Uni a indiqué que son carnet de commandes avait bondi à 971 millions de livres soit 70% de plus qu'à la fin 2008. A Milan, Enel profitait d'une note positive des analystes d'UBS sur le secteur des services d'utilité publique.

A Bruxelles, KBC trônait en tête des hausses du Bel20. Dans un rapport remis à la Commission européenne, le bancassureur a indiqué qu'il sera capable de rembourser les fonds reçus de l'Etat dans un délai raisonnable. Hors de l'indice, Nyrstar se distinguait sur fond de rebond du prix des métaux.

En territoire négatif, Fortis fermait la marche au sein du Bel20. Le groupe conteste par voie judicaire son obligation de paiement d'une compensation de 362,5 millions EUR à Fortis Nederland. Hors de l'indice, Melexis chutait sans nouvelle particulière.

Aux Etats-Unis, la Bourse de New-York a clôturé en ordre dispersé ce jeudi, le Dow Jones progressant de 0,7% tandis que le Nasdaq a cédé 0,02% plombé par une chute des valeurs du secteur des semi-conducteurs.

Sur le marché des changes, la monnaie européenne progressait légèrement par rapport au billet vert. Vers 12h, il fallait ainsi 1,3915 dollar américain pour un euro.

Cédric Boitte