EUROPE

Du côté des actions, Siemens était en baisse après avoir indiqué hier soir que sa branche Santé passerait, dans les comptes du 4ème trimestre, une dépréciation de 1,4 milliard d'euros. Cet élément exceptionnel négatif résulte de l'abaissement des perspectives de croissance de DPC, Bayer Diagnostics et Dade Behring, rachetées en 2006-2007 puis fusionnées par le conglomérat allemand.

Par ailleurs, Santander était en net recul après la révision à la baisse de son rating de " surperformance " à " neutre " auprès de Crédit Suisse qui estime entre autre que le groupe n'atteindra pas ses prévisions de croissance au Brésil.

Toujours dans le secteur bancaire, Deutsche Bank était à la peine après avoir annoncé mardi qu'elle essuierait des pertes au troisième trimestre dues essentiellement au rachat de Postbank.

BRUXELLES HAUSSES

A Bruxelles, une seule action était en hausse à la mi-journée dans l'indice Bel 20, il s'agit d'Agéas.

Hors indice, Nyrstar était bien orienté.

BRUXELLES BAISSES

La plus importante baisse de la matinée dans l'indice Bel 20 est à mettre à l'actif de KBC, pénalisé par plusieurs mauvaises nouvelles dans le secteur financier.

Hors indice, Thrombogenics n'était pas à la fête.

MARCHES US

Mardi soir, la Bourse de New York a terminé sans direction, se montrant très hésitante à l'issue de la réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine: le Dow Jones a gagné 0,07% mais le Nasdaq a perdu 0,28%.

MARCHE DES CHANGES

Sur le marché des changes, le dollar continuait à reculer mercredi face à l'euro comme face au yen après la réunion la veille de la banque centrale américaine (Fed), qui s'est dite prête à prendre de nouvelles mesures pour lutter contre le ralentissement de la reprise économique.