Du côté des actions, Richemont, le célèbre joaillier suisse, était en net recul après avoir présenté des résultats inférieurs aux prévisions. Ses marques Cartier et MontBlanc ont été boudé par les nantis durant la crise.

Les actions minières étaient également à la peine, alors que les prix des matières premières font une pause. Xstrata perdait du terrain alors que des spécialiste du secteur ont indiqué qu'une offre de rachat sur le troisième producteur mondial de platine émanant de Xstrata avait peu de chance d'aboutir.

A Bruxelles, c'est Solvay qui menait la danse dans le Bel 20 ce matin. Le groupe chimique et pharmaceutique a signalé que sa filiale Solvay Biologicals a terminé, après une inspection des autorités néerlandaises, le processus de validation de son unité de production de vaccins contre la grippe basé sur les cellules.

Hors du Bel 20, Transics se démarquait dans les premiers échanges mais dans de faibles volumes.

Ce matin les actions en baisse étaient légion sur la Bourse de Bruxelles. Les actions financières étaient particulièrement malmenées. Fortis fermait la marche des actions du Bel 20.

Hors du Bel 20, KBC Ancora, le principal actionnaire de KBC, était en baisse dans le sillage des actions financières.

Hier soir, la Bourse de New York a fini en hausse mardi, tirée par les valeurs minières et énergétiques, malgré la chute de l'action du groupe d'alimentation Kraft Foods: le Dow Jones a gagné 0,59% et le Nasdaq 0,94%.

Sur le marché des changes, l'euro, toujours très ferme, se maintenait mercredi en début d'échanges européens autour de 1,45 dollar, son plus haut niveau depuis neuf mois, soutenu par l'optimisme des investisseurs sur une prochaine reprise économique mondiale.