L'indice de confiance des consommateurs et entrepreneurs européens a atteint son plus haut niveau en un an pour le mois de septembre, mais les opérateurs étaient d'humeur prudente avant la publication de statistiques aux USA concernant les prix de l'immobilier en juillet et l'indice de confiance du consommateur en septembre.

Du côté des actions, BNP Paribas évoluait à la hausse après avoir dévoilé son intention de lever 4,3 milliards EUR afin de rembourser l'aide publique dont la banque française avait bénéficié.
En revanche, et toujours en France, le géant mondial de la grande distribution Carrefour avait un parcours hésitant. Selon des rumeurs de presse, deux actionnaires clés du groupe seraient en faveur de la cession par Carrefour de ses activités dans les pays émergents tels que la Chine et l'Amérique latine.

A Bruxelles, le groupe Umicore caracolait en tête du Bel20. Citigroup a relevé sa recommandation sur la société de "conserver" à "acheter", citant une augmentation des fusions et acquisitions dans le secteur.

GBL bénéficiait lui aussi d'une recommandation positive. Fortis Bank Nederland recommande d'acheter le titre et établit un objectif de cours de 75 EUR par rapport au niveau actuel d'environ 64 EUR.
Au rang des actions en baisse, Solvay souffrait des inquiétudes exprimées par Fitch, agence de rating des crédits, concernant l'impact de la vente par Solvay de sa division pharma sur son business model.

Hors Bel20, Exmar affichait un parcours erratique suite à un avis d'analyste défavorable. KBC Securities a réduit son objectif de cours sur le titre de 15 EUR à 13,5 EUR.

Les marchés américains ont terminé hier en hausse. Toute une série de fusions et acquisitions engageant entre autres des poids lourds tels que Johnson & Johnson et Xerox ont été interprétées comme un signe de confiance dans l'avenir de la part des entrepreneurs.

L'or repartait à la hausse dans un contexte boursier mitigé. Le métal jaune s'adjugeait 0,19% à 992,55 USD l'once.

Béatrice Denis

L'indice de confiance des consommateurs et entrepreneurs européens a atteint son plus haut niveau en un an pour le mois de septembre, mais les opérateurs étaient d'humeur prudente avant la publication de statistiques aux USA concernant les prix de l'immobilier en juillet et l'indice de confiance du consommateur en septembre. Du côté des actions, BNP Paribas évoluait à la hausse après avoir dévoilé son intention de lever 4,3 milliards EUR afin de rembourser l'aide publique dont la banque française avait bénéficié. En revanche, et toujours en France, le géant mondial de la grande distribution Carrefour avait un parcours hésitant. Selon des rumeurs de presse, deux actionnaires clés du groupe seraient en faveur de la cession par Carrefour de ses activités dans les pays émergents tels que la Chine et l'Amérique latine. A Bruxelles, le groupe Umicore caracolait en tête du Bel20. Citigroup a relevé sa recommandation sur la société de "conserver" à "acheter", citant une augmentation des fusions et acquisitions dans le secteur. GBL bénéficiait lui aussi d'une recommandation positive. Fortis Bank Nederland recommande d'acheter le titre et établit un objectif de cours de 75 EUR par rapport au niveau actuel d'environ 64 EUR. Au rang des actions en baisse, Solvay souffrait des inquiétudes exprimées par Fitch, agence de rating des crédits, concernant l'impact de la vente par Solvay de sa division pharma sur son business model. Hors Bel20, Exmar affichait un parcours erratique suite à un avis d'analyste défavorable. KBC Securities a réduit son objectif de cours sur le titre de 15 EUR à 13,5 EUR. Les marchés américains ont terminé hier en hausse. Toute une série de fusions et acquisitions engageant entre autres des poids lourds tels que Johnson & Johnson et Xerox ont été interprétées comme un signe de confiance dans l'avenir de la part des entrepreneurs. L'or repartait à la hausse dans un contexte boursier mitigé. Le métal jaune s'adjugeait 0,19% à 992,55 USD l'once. Béatrice Denis