Du côté des actions, Bouygues affichait une forte contraction de son cours à la mi-journée. Le groupe a enregistré au premier trimestre un bénéfice net de 159 millions d'euros (-29%) et a révisé à la baisse sa prévision de chiffre d'affaires 2009.
Sa filiale TF1 perdait également du terrain tandis que sa concurrente, la chaîne M6 prenait par contre quelques points. La première chaîne d'Europe a affiché en mai sa plus basse part d'audience mensuelle, à 25,5% alors que M6 est restée stable, progressant de 0,1 point sur un an.
A Londres, Barclays est aussi à la peine alors qu'un important actionnaire d'Abu Dhabi revend actuellement ses parts dans le groupe bancaire.

A Bruxelles, la banque Dexia était en pleine forme ce mardi à la mi-séance. L'action bancaire enregistrait plus grosse hausse du Bel 20 suite à la réévaluation de la Deutsche Bank qui a fait passer sa recommandation à acheter contre conserver auparavant.
Delhaize était également dans le trio de tête des valeurs gagnantes suivi de près par Colruyt.

Aux valeurs en recul, GDF Suez et Befimmo fermaient la marche des actions du BEL 20 pénalisées par des prises de bénéfices.
Hors du BEL 20, Galapagos était à la traine après avoir annoncé des changements clés au sein de sa direction.

Les marchés d'actions américains ont clôturé en hausse mardi, soutenus par la publication des chiffres meilleurs qu'attendu des promesses de vente dans l'immobilier en avril. Elles ont enregistré en avril une hausse largement plus forte que prévu, la plus importante, mensuellement, en sept ans et demi. Du coup, l'indice Dow Jones a pris 0,22%, 19,43 points, le Standard & Poor's a avancé de 1,87 point (0,2%) à 944,74 et le Nasdaq s'est adjugé 0,44%, 8,12 points, à 1.836,80.

La progression de Wall Street a toutefois été freinée par des valeurs financières, les investisseurs n'étant pas convaincus par leurs dernières augmentations de capital. L'indice KBW du secteur a reculé de 1,47%. Citigroup a perdu 4,88%, American Express a perdu 4,92% et JPMorgan a cédé 4,46%.

Sur le marché des changes, La monnaie britannique poursuivait sa remontée face à l'euro, touchant un plus haut depuis début décembre, à 1,1660 euro mercredi en début d'échanges européens, les investisseurs retrouvant le goût du risque et favorisant les actifs considérés comme plus risqués. Dans le même temps, elle a touché un plus haut face au billet vert, à 1,6662 dollar, niveau plus atteint depuis le 30 octobre.

Karine Huet