Du côté des actions, Commerzbank était en hausse. Les opérateurs attendent aujourd'hui un vote au parlement allemand concernant un projet d'assainissement des banques.

En revanche, France Telecom partait en vrille après qu'UBS ait abaissé sa recommandation sur le groupe de " neutre " à " vendre ".

A Bruxelles, la plupart des valeurs étaient dans le rouge, notamment les valeurs cycliques telles que Umicore et Omega Pharma.

A noter que Nyrstar poursuivait lui aussi son déclin de concert avec le prix du zinc. En raison de doutes croissants concernant la robustesse de la reprise, le cours de nombreuses matières premières est en repli.

A l'inverse, le Groupe Colruyt, de type défensif, caracolait en tête du Bel20 avec une belle avance, surfant sur le rapport hier du consultant Marketing Map selon le quel Colruyt est devenu numéro un de la grande distribution en Belgique, devant Carrefour, le leader historique

En outre, KBC était légèrement à la hausse après avoir réfuté hier les affirmations du New York Times selon lesquelles ses investissements dans des instruments financiers complexes avaient presque causé la faillite du groupe.

La Bourse de New York est fermée aujourd'hui pour cause de fête nationale.

Sur le marché des matières premières, le prix du baril de pétrole reculait de 0,43% à 66,44 USD au motif de nouveaux doutes concernant les perspectives de reprise économique.

Beatrice Denis