Du côté des actions, BHP Billiton baissait à Londres. L'ensemble du secteur minier était affecté par le repli du prix de la plupart des métaux industriels. A Paris, EDF se repliait. L'électricien examine une cession éventuelle de son réseau de distribution au Royaume-Uni dans le but d'alléger son endettement.

A Bruxelles, Mobistar se hissait en tête des progressions du Bel20 avec toutefois une très légère hausse. Hors de l'indice, Ter Beke se distinguait sans nouvelle particulière toutefois.

En baisse, Dexia chutait lourdement dans le sillage de l'ensemble du secteur bancaire européen et sur fond de crainte de faillite de la banque américaine CIT. Hors du Bel 20, Deceuninck continuait à jouer aux montagnes russes et plongeait lde plus de 10% à al mi-séance.

Aux Etats-Unis, la Bourse de New-York a clôturé en forte hier affectée par un indice ISM manufacturier sensiblement inférieur aux prévisions. Cette après-midi, on surveillera tout particulièrement la publication du rapport mensuel de l'emploi.

Sur le marché des changes, la parité euro-dollar était quasiment inchangée. Vers 12h, il fallait ainsi 1,4540 dollar américain pour un euro.

Du côté des actions, BHP Billiton baissait à Londres. L'ensemble du secteur minier était affecté par le repli du prix de la plupart des métaux industriels. A Paris, EDF se repliait. L'électricien examine une cession éventuelle de son réseau de distribution au Royaume-Uni dans le but d'alléger son endettement. A Bruxelles, Mobistar se hissait en tête des progressions du Bel20 avec toutefois une très légère hausse. Hors de l'indice, Ter Beke se distinguait sans nouvelle particulière toutefois. En baisse, Dexia chutait lourdement dans le sillage de l'ensemble du secteur bancaire européen et sur fond de crainte de faillite de la banque américaine CIT. Hors du Bel 20, Deceuninck continuait à jouer aux montagnes russes et plongeait lde plus de 10% à al mi-séance. Aux Etats-Unis, la Bourse de New-York a clôturé en forte hier affectée par un indice ISM manufacturier sensiblement inférieur aux prévisions. Cette après-midi, on surveillera tout particulièrement la publication du rapport mensuel de l'emploi.Sur le marché des changes, la parité euro-dollar était quasiment inchangée. Vers 12h, il fallait ainsi 1,4540 dollar américain pour un euro.