Les places boursières européennes reculaient à la mi-séance sur fond de nouvelles inquiétudes concernant la Grèce.

Du côté des actions, Sanofi Aventis reculait à la suite d'un article de presse selon lequel le Multaq, un blockbuster potentiel, ne serait remboursé qu'à hauteur de 35% en France en raison d'une utilité médicale limitée. A noter que les autres valeurs pharmaceutiques variaient peu après que la Chambre des représentants américaine ait voté une réforme de l'assurance-maladie. A Amsterdam, Royal Dutch Shell reculait. Le groupe néerlandais et Petrochina ont relevé leur offre commune sur l'Australien Arrow Energy à 3,5 milliards AUD.


A Bruxelles, la Cofinimmo était en tête des hausses au sein du Bel20. Hors de l'indice, Duvel progressait à al suite de la publication de résultats annuels meilleurs que prévu. Le brasseur a ainsi vu son chiffre d'affaires progresser de 9% et son bénéfice net bondir de 22%.


Du côté des baisses, Telenet fermait la marche au sein du Bel20. Sur le marché élargi, IBA reculait après que les analystes d'ING aient abaissé leur objectif de cours à 8,40 et leur recommandation à conserver contre acheter auparavant.


New-York a clôturé la semaine dans le rouge après la décision de la banque centrale indienne de relever ses taux de 0,25%. L'indice Dow Jones n'a ainsi pas pu afficher une neuvième séance consécutive de hausse, terminant en repli de 0,35% à 10741,98 points. Le Nasdaq Composite a perdu 0,71% à 2374,41 points.


Sur le marché des changes, la monnaie européenne était quasiment inchangée par rapport au billet vert. Vers 12h, il fallait ainsi 1,3530 dollar américain pour un euro.