Ce mardi, les marchés adoptent un ton plutôt négatif dans le sillage de Wall-Street hier.

Il faut dire que les résultats publiés par plusieurs entreprises étaient décevants.

Les pertes publiées par l'américain Alcoa, surtout, on miné le moral des investisseurs.

Les indices européens perdaient ainsi autour de 2% en fin de matinée.

En France, Peugeot chutait de plus de 4% en fin de matinée. Le groupe automobile a annoncé une baisse de ses ventes mondiales de 8,7%, à près de 3 millions de véhicules.

Néanmoins, Peugeot a réussi à maintenir sa part de marché mondiale à 5%.

En Grande-Bretagne, le groupe de distribution Tesco progressait de près de 2% après avoir annoncé une hausse de ses ventes de 2,5% à Noël sur son marché domestique.

Cette hausse est très légèrement supérieure aux estimations mais reste la plus faible prestation du groupe depuis le début des années 1990.

En Belgique, le BEL20 fait mieux que ses homologues grâce à la progression de près de 10% de Fortis.

La banque profite de l'annonce de la hausse de son poids dans l'indice BEL20 mais aussi et surtout des rumeurs en cours autour de la vente à BNP Paribas. BNP pourrait ainsi renégocier son offre.

Mais des rumeurs de plus en plus persistantes signalent que le scénario de " stand alone " remporte de plus en plus de succès auprès des autorités.

Une fusion de Fortis avec Dexia et Ethias fait également partie des possibilités.

Vincent Joye

Ce mardi, les marchés adoptent un ton plutôt négatif dans le sillage de Wall-Street hier.Il faut dire que les résultats publiés par plusieurs entreprises étaient décevants.Les pertes publiées par l'américain Alcoa, surtout, on miné le moral des investisseurs.Les indices européens perdaient ainsi autour de 2% en fin de matinée.En France, Peugeot chutait de plus de 4% en fin de matinée. Le groupe automobile a annoncé une baisse de ses ventes mondiales de 8,7%, à près de 3 millions de véhicules.Néanmoins, Peugeot a réussi à maintenir sa part de marché mondiale à 5%.En Grande-Bretagne, le groupe de distribution Tesco progressait de près de 2% après avoir annoncé une hausse de ses ventes de 2,5% à Noël sur son marché domestique.Cette hausse est très légèrement supérieure aux estimations mais reste la plus faible prestation du groupe depuis le début des années 1990.En Belgique, le BEL20 fait mieux que ses homologues grâce à la progression de près de 10% de Fortis.La banque profite de l'annonce de la hausse de son poids dans l'indice BEL20 mais aussi et surtout des rumeurs en cours autour de la vente à BNP Paribas. BNP pourrait ainsi renégocier son offre.Mais des rumeurs de plus en plus persistantes signalent que le scénario de " stand alone " remporte de plus en plus de succès auprès des autorités.Une fusion de Fortis avec Dexia et Ethias fait également partie des possibilités.Vincent Joye