Du côté des actions, Société générale progressait à Paris.

La deuxième banque française a publié des chiffres meilleurs que prévu pour le premier trimestre avec notamment un bénéfice net de 1,06 milliard EUR soit 400 millions de plus que le consensus des analystes. Tours à Paris mais en baisse, Lafarge était affecté par la publication de chiffres trimestriels inférieurs aux attentes. Le cimentier a ainsi annoncé un cash-flow opérationnel de 516 millions EUR au premier trimestre contre un consensus de 538 millions EUR.

A Bruxelles, AB InBev menait la danse au sein du Bel20.

Le premier brasseur mondial a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes marqués par une hausse de 11% de son chiffre d'affaires grâce notamment à la forte croissance de 16% enregistrée au Brésil. Hors de l'indice, OncoMethylome peinait toujours à se stabiliser après ses variations extrêmes de ces deux derniers jours. La société biotech a pour rappel annoncé des résultats positifs pour un programme de dépistage du cancer colorectal en début d esemaine.

Du côté des baisses, KBC fermait la marche au sein du Bel20.

Delhaize se repliait également après la publication de ses chiffres trimestriels. Le distributeur au lion a vu son bénéfice net progresser de 2,2% au cours des trois premiers de l'année. Les investisseurs étaient toutefois déçus par le repli de la marge opérationnelle aux États-Unis de 5,7 à 5,3%.

Les marchés américains ont terminé en net repli mardi à l'instar des bourses européennes en raison des inquiétudes qui pèsent sur les finances de l'Espagne.

Seules exceptions à la baisse généralisée, les valeurs pharmaceutiques Merck et Pfizer, qui ont profité de résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Sur la séance de mardi, le Dow Jones a perdu 2,02% à 10 926,77 points et le Nasdaq a chuté de 2,98% à 2 424,25 points.

Sur le marché des changes, la monnaie européenne reculait par rapport au billet vert.

Vers 12h, il fallait ainsi 1,2970 dollar américain pour un euro.

Du côté des actions, Société générale progressait à Paris. La deuxième banque française a publié des chiffres meilleurs que prévu pour le premier trimestre avec notamment un bénéfice net de 1,06 milliard EUR soit 400 millions de plus que le consensus des analystes. Tours à Paris mais en baisse, Lafarge était affecté par la publication de chiffres trimestriels inférieurs aux attentes. Le cimentier a ainsi annoncé un cash-flow opérationnel de 516 millions EUR au premier trimestre contre un consensus de 538 millions EUR.A Bruxelles, AB InBev menait la danse au sein du Bel20. Le premier brasseur mondial a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes marqués par une hausse de 11% de son chiffre d'affaires grâce notamment à la forte croissance de 16% enregistrée au Brésil. Hors de l'indice, OncoMethylome peinait toujours à se stabiliser après ses variations extrêmes de ces deux derniers jours. La société biotech a pour rappel annoncé des résultats positifs pour un programme de dépistage du cancer colorectal en début d esemaine.Du côté des baisses, KBC fermait la marche au sein du Bel20. Delhaize se repliait également après la publication de ses chiffres trimestriels. Le distributeur au lion a vu son bénéfice net progresser de 2,2% au cours des trois premiers de l'année. Les investisseurs étaient toutefois déçus par le repli de la marge opérationnelle aux États-Unis de 5,7 à 5,3%.Les marchés américains ont terminé en net repli mardi à l'instar des bourses européennes en raison des inquiétudes qui pèsent sur les finances de l'Espagne. Seules exceptions à la baisse généralisée, les valeurs pharmaceutiques Merck et Pfizer, qui ont profité de résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Sur la séance de mardi, le Dow Jones a perdu 2,02% à 10 926,77 points et le Nasdaq a chuté de 2,98% à 2 424,25 points.Sur le marché des changes, la monnaie européenne reculait par rapport au billet vert. Vers 12h, il fallait ainsi 1,2970 dollar américain pour un euro.