Du côté des actions, Société générale progressait à Paris.

La deuxième banque française a publié des chiffres meilleurs que prévu pour le premier trimestre avec notamment un bénéfice net de 1,06 milliard EUR soit 400 millions de plus que le consensus des analystes. Tours à Paris mais en baisse, Lafarge était affecté par la publication de chiffres trimestriels inférieurs aux attentes. Le cimentier a ainsi annoncé un cash-flow opérationnel de 516 millions EUR au premier trimestre contre un consensus de 538 millions EUR.

A Bruxelles, AB InBev menait la danse au sein du Bel20.

Le premier brasseur mondial a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes marqués par une hausse de 11% de son chiffre d'affaires grâce notamment à la forte croissance de 16% enregistrée au Brésil. Hors de l'indice, OncoMethylome peinait toujours à se stabiliser après ses variations extrêmes de ces deux derniers jours. La société biotech a pour rappel annoncé des résultats positifs pour un programme de dépistage du cancer colorectal en début d esemaine.

Du côté des baisses, KBC fermait la marche au sein du Bel20.

Delhaize se repliait également après la publication de ses chiffres trimestriels. Le distributeur au lion a vu son bénéfice net progresser de 2,2% au cours des trois premiers de l'année. Les investisseurs étaient toutefois déçus par le repli de la marge opérationnelle aux États-Unis de 5,7 à 5,3%.

Les marchés américains ont terminé en net repli mardi à l'instar des bourses européennes en raison des inquiétudes qui pèsent sur les finances de l'Espagne.

Seules exceptions à la baisse généralisée, les valeurs pharmaceutiques Merck et Pfizer, qui ont profité de résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Sur la séance de mardi, le Dow Jones a perdu 2,02% à 10 926,77 points et le Nasdaq a chuté de 2,98% à 2 424,25 points.

Sur le marché des changes, la monnaie européenne reculait par rapport au billet vert.

Vers 12h, il fallait ainsi 1,2970 dollar américain pour un euro.