Les marchés européens entament la semaine en chute de près de 3% sur fond d'indicateurs économiques décevants au Japon et en Corée du Sud ainsi que de nouvelles craintes concernant le secteur bancaire.

HSBC, la première banque européenne, a annoncé que son bénéfice avait chuté de 70% en 2008 et qu'elle allait procéder à une augmentation de capital de 12,5 milliards GBP. Le titre chute de plus de 10% à Londres.

A Francfort, Commerzbank chute également de plus de 10% après que son directeur général ait indiqué que le groupe pourrait avoir besoin de fonds supplémentaires du gouvernement.

Toujours dans le secteur financier, on épinglera également les importantes chutes de près de 10% de Aegon à Amsterdam et de BNP à Paris.

A Bruxelles, le Bel 20 abandonne plus de 3%, également plombé par les banques. KBC chute ainsi de plus de 10%

AB InBev est également à la peine après que le groupe ait annoncé qu'il renonçait à la revente d'Oriental Brewery, les offres qu'il a reçues étant moitié moindre du prix espéré.

Au rayon des hausses, on épinglera UCB et Punch International qui profite toujours de ses bons résultats publiés vendredi dernier.

De nombreuses statistiques sont attendues cette après-midi aux Etats-Unis dont l'indice ISM manufacturier.

Cédric Boitte

Les marchés européens entament la semaine en chute de près de 3% sur fond d'indicateurs économiques décevants au Japon et en Corée du Sud ainsi que de nouvelles craintes concernant le secteur bancaire.HSBC, la première banque européenne, a annoncé que son bénéfice avait chuté de 70% en 2008 et qu'elle allait procéder à une augmentation de capital de 12,5 milliards GBP. Le titre chute de plus de 10% à Londres.A Francfort, Commerzbank chute également de plus de 10% après que son directeur général ait indiqué que le groupe pourrait avoir besoin de fonds supplémentaires du gouvernement.Toujours dans le secteur financier, on épinglera également les importantes chutes de près de 10% de Aegon à Amsterdam et de BNP à Paris.A Bruxelles, le Bel 20 abandonne plus de 3%, également plombé par les banques. KBC chute ainsi de plus de 10% AB InBev est également à la peine après que le groupe ait annoncé qu'il renonçait à la revente d'Oriental Brewery, les offres qu'il a reçues étant moitié moindre du prix espéré.Au rayon des hausses, on épinglera UCB et Punch International qui profite toujours de ses bons résultats publiés vendredi dernier.De nombreuses statistiques sont attendues cette après-midi aux Etats-Unis dont l'indice ISM manufacturier.Cédric Boitte