Du côté des actions, BHP Billiton progressait à Londres dans le sillage de la hausse du prix du cuivre. Le premier groupe minier mondial clôture ainsi de belle manière son meilleur semestre boursier depuis 22 ans. A Milan, Banco Popolare profitait d'une recommandation positive des analystes de HSBC.

A Bruxelles, les valeurs pharmaceutiques Omega Pharma et UCB trônaient en tête des hausses du Bel20. Les deux titres profitaient d'un intérêt des investisseurs européens pour le secteur.

En queue de l'indice bruxellois, on retrouvait par contre les banques KBC et Dexia avec des replis qui restaient somme toute limités. Hors du Bel 20, Picanol plongeait lourdement sans nouvelle particulière.

Aux Etats-Unis, la Bourse de New-York a clôturé en hausse ce lundi, les investisseurs profitant du repli des deux dernières semaines pour se repositionner sur quelques valeurs. A noter que de nombreuses statistiques économiques dont l'évolution des prix des logements et l'indice de confiance des consommateurs sont attendues cette après-midi outre-Atlantique.

Sur le marché des changes, la monnaie européenne progressait par rapport au billet vert. Vers 12h, il fallait ainsi 1,4120 dollar américain pour un euro. Le baril de pétrole en a profité pour atteindre de nouveaux plus hauts en 8 mois à plus de 73 USD en mâtinée.