Une réunion à Bruxelles des Ministres des finances européens concernant le soutien de l

Au Royaume-Uni, la banque Barclays était à la fête et tirait ses consoeurs européennes vers le haut. Pour l

En revanche, en France, le groupe L

'Union à la Grèce devrait néanmoins encore attirer l'attention. Au rayon des statistiques économiques, l'indice de confiance de l'investisseur allemand s'est replié moins que prévu au mois de février.'ensemble de 2009, le groupe a généré un bénéfice imposable de 11,6 milliards de livres, ce qui était supérieur aux 6 milliards générés en 2008 et aux attentes de 11,2 milliards. Barclays s'est également montré optimiste pour 2010.'Oréal était en recul après avoir annoncé un déclin de 8% de son bénéfice annuel. Celui-ci s'élevait à 1,79 milliard EUR, ce qui était inférieur aux attentes de 1,89 milliard EUR.

A Bruxelles, les valeurs bancaires évoluaient dans le vert. Les résultats plus robustes que prévu de Barclays redonnaient confiance aux investisseurs dans le secteur bancaire. Par ailleurs, Banc of America Merrill Lynch a entamé le suivi de Fortis en recommandant d

Par ailleurs, Solvay affichait une belle progression. Le groupe a annoncé la clôture de la vente de sa filiale pharmaceutique à Abbott Labs, transaction qui lui rapportera un montant net estimé à 1,7 milliard EUR. Solvay a aussi lancé un programme de rachat d

Les baisses étaient peu nombreuses au sein du Bel20 et se limitaient à des titres défensifs tels que Colruyt ou Cofinimmo, généralement délaissés par les investisseurs dans un contexte optimiste.

Le marché des actions américaines était fermé hier pour cause de fête locale, le President

Le regain de l'euro par rapport au dollar aidait le marché de l'or avec une hausse de 1,30% du métal jaune à 1115,30 dollars l'once.

' " acheter " le titre.'actions propres.'s Day. Des statistiques concernant l'activité industrielle de l'Etat de New York sont attendues cet après-midi.

Une réunion à Bruxelles des Ministres des finances européens concernant le soutien de lAu Royaume-Uni, la banque Barclays était à la fête et tirait ses consoeurs européennes vers le haut. Pour lEn revanche, en France, le groupe L'Union à la Grèce devrait néanmoins encore attirer l'attention. Au rayon des statistiques économiques, l'indice de confiance de l'investisseur allemand s'est replié moins que prévu au mois de février.'ensemble de 2009, le groupe a généré un bénéfice imposable de 11,6 milliards de livres, ce qui était supérieur aux 6 milliards générés en 2008 et aux attentes de 11,2 milliards. Barclays s'est également montré optimiste pour 2010.'Oréal était en recul après avoir annoncé un déclin de 8% de son bénéfice annuel. Celui-ci s'élevait à 1,79 milliard EUR, ce qui était inférieur aux attentes de 1,89 milliard EUR.A Bruxelles, les valeurs bancaires évoluaient dans le vert. Les résultats plus robustes que prévu de Barclays redonnaient confiance aux investisseurs dans le secteur bancaire. Par ailleurs, Banc of America Merrill Lynch a entamé le suivi de Fortis en recommandant dPar ailleurs, Solvay affichait une belle progression. Le groupe a annoncé la clôture de la vente de sa filiale pharmaceutique à Abbott Labs, transaction qui lui rapportera un montant net estimé à 1,7 milliard EUR. Solvay a aussi lancé un programme de rachat dLes baisses étaient peu nombreuses au sein du Bel20 et se limitaient à des titres défensifs tels que Colruyt ou Cofinimmo, généralement délaissés par les investisseurs dans un contexte optimiste.Le marché des actions américaines était fermé hier pour cause de fête locale, le PresidentLe regain de l'euro par rapport au dollar aidait le marché de l'or avec une hausse de 1,30% du métal jaune à 1115,30 dollars l'once.' " acheter " le titre.'actions propres.'s Day. Des statistiques concernant l'activité industrielle de l'Etat de New York sont attendues cet après-midi.