En France, EADS était en recul après avoir essuyé sa quatrième perte annuelle consécutive. Des coûts plus importants que prévu sur la réalisation de l'A380 et d'autres projets ont plombé ses résultats. Pour 2009, sa perte nette s'élevait à 763 millions EUR, contre les 375 millions attendus.
De même, en Allemagne, Deutsche Post était en repli. Le groupe a enregistré une perte plus importante que prévu au quatrième trimestre. Pour l'ensemble de 2009, la société était à nouveau rentable, avec un bénéfice net de 644 millions EUR. Toutefois, ce résultat était inférieur aux 959 millions anticipés par le marché.

La plupart des valeurs du Bel20 évoluaient dans le rouge, dans le sillage des Bourses europénnes, sans grande nouvelle au niveau des entreprises.
A noter que Lotus Bakeries faisait les frais d'un avis d'analyste défavorable. Banque Degroof a réduit sa recommandation sur le groupe de "acheter" à "accumuler".

Parmi les rares hausses, on peut citer Bois Sauvage. Le groupe a publié un bénéfice annuel de 41,4 millions EUR, a l'intention de relever son dividende et a nommé un nouveau président pour son conseil d'administration, ce qui était bien accueilli par les investisseurs.
On peut aussi épingler Spector. Pour 2009, sa perte s'élevait à 3,79 millions EUR, bien moins que la perte de 7,75 millions EUR essuyée l'année précédente. Toutefois, le groupe ne distribuera pas de dividende.


Le marché des actions américaines a clôturé la séance d'hier sur une note mitigée. Les volumes étaient faibles et les investisseurs se contentaient de consolider leurs gains en l'attente d'annonces majeures.

Vu le manque d'enthousiasme généralisé du marché, le prix du baril de pétrole brut était en repli de 1,16% à 80,92 USD le baril.