Par ailleurs, de nouvelles craintes sur la solidité des banques et les perspectives économiques plombaient les marchés. Les banques centrales australienne et niponne ont en effet exprimé leur appréhension quant à l'évolution future de l'économie mondiale et en particulier américaine.

EUROPE

Le secteur des matériaux industriels avec entre autres Rio Tinto était à la peine après qu'un accord de gouvernement ait été scellé en Australie en faveur du Premier Ministre actuel. Celle-ci était favorable à l'imposition d'un taxe sur les bénéfices de l'industrie minière.

En revanche, dans le secteur technologique, Nokia bénéficiait d'un avis d'analyste favorable. Morgan Stanley a relevé sa recommandation sur le titre de " souspondérer " à " surpondérer ", citant le succès de nouveaux produits.

BRUXELLES BAISSES

Les valeurs bancaires telles que Dexia évoluaient à la baisse, dans le sillage de leurs consoeurs européennes. Selon The Wall Street Journal, les stress-tests récents ont en partie occulté l'ampleur des emprunts d'Etat européens détenus par les banques. Par conséquent, le niveau de risque de certaines banques en cas de défaut de payement d'un Etat européen n'était pas correctement évalué.

De même, les valeurs cycliques ou liées aux matières premières avec par exemple Bekaert et Umicore étaient en retrait. Les craintes concernant les perspectives économiques plombaient ces actions.

BRUXELLES HAUSSES

A l'opposé, les valeurs plus défensives de type Colruyt s'appréciaient légèrement. Il est logique que dans un climat boursier morose, les investisseurs accordent leur préférence aux actifs dits moins risqués.

Ailleurs, Aedifica gagnait du terrain. Son résultat net pour les douze derniers mois s'élevait à 9,2 millions EUR, soit 1,99 EUR par action, au-delà des 1,80 EUR attendus. Un dividende de 1,82 EUR, lui aussi supérieur aux prévisions, a été proposé. La sicafi compte procéder à une levée de capitaux de 60 à 70 millions EUR afin d'étendre son activité en particulier dans les logements seniors.

MARCHES US

Le marché des actions américaines était fermé hier pour cause de jour férié.

MATIERES PREMIERES

Vu le climat relativement maussade des marchés, le prix du baril de pétrole se repliait de 0,84% à 73,46 USD.

Par ailleurs, de nouvelles craintes sur la solidité des banques et les perspectives économiques plombaient les marchés. Les banques centrales australienne et niponne ont en effet exprimé leur appréhension quant à l'évolution future de l'économie mondiale et en particulier américaine.EUROPELe secteur des matériaux industriels avec entre autres Rio Tinto était à la peine après qu'un accord de gouvernement ait été scellé en Australie en faveur du Premier Ministre actuel. Celle-ci était favorable à l'imposition d'un taxe sur les bénéfices de l'industrie minière.En revanche, dans le secteur technologique, Nokia bénéficiait d'un avis d'analyste favorable. Morgan Stanley a relevé sa recommandation sur le titre de " souspondérer " à " surpondérer ", citant le succès de nouveaux produits.BRUXELLES BAISSESLes valeurs bancaires telles que Dexia évoluaient à la baisse, dans le sillage de leurs consoeurs européennes. Selon The Wall Street Journal, les stress-tests récents ont en partie occulté l'ampleur des emprunts d'Etat européens détenus par les banques. Par conséquent, le niveau de risque de certaines banques en cas de défaut de payement d'un Etat européen n'était pas correctement évalué.De même, les valeurs cycliques ou liées aux matières premières avec par exemple Bekaert et Umicore étaient en retrait. Les craintes concernant les perspectives économiques plombaient ces actions.BRUXELLES HAUSSES A l'opposé, les valeurs plus défensives de type Colruyt s'appréciaient légèrement. Il est logique que dans un climat boursier morose, les investisseurs accordent leur préférence aux actifs dits moins risqués.Ailleurs, Aedifica gagnait du terrain. Son résultat net pour les douze derniers mois s'élevait à 9,2 millions EUR, soit 1,99 EUR par action, au-delà des 1,80 EUR attendus. Un dividende de 1,82 EUR, lui aussi supérieur aux prévisions, a été proposé. La sicafi compte procéder à une levée de capitaux de 60 à 70 millions EUR afin d'étendre son activité en particulier dans les logements seniors.MARCHES USLe marché des actions américaines était fermé hier pour cause de jour férié.MATIERES PREMIERESVu le climat relativement maussade des marchés, le prix du baril de pétrole se repliait de 0,84% à 73,46 USD.