Du côté des actions, Kali und Salz chutait à Francfort après que son concurrent canadien Potash ait annoncé que ses bénéfices annuels seraient inférieurs à ses précédentes estimations. A Londres, Royal Bank of Scotland chutait sur fond de rumeurs concernant une augmentation de capital de 3 à 5 milliards GBP.

A Bruxelles, Befimmo se distinguait au sein du Bel20, effaçant ainsi ses pertes de vendredi. Hors de l'indice bruxellois Oncomethylome s'envolait après que la société biotechnologique ait annoncé des résultats positifs pour son test de dépistage du cancer colorectal.

En baisse, KBC plongeait sur fond de rumeurs de cession de sa filiale britanniques KBC Peel Hunt. Parmi les moyennes capitalisations, Agfa Gevaert chutait sans nouvelle particulière.

Aux Etats-Unis, la Bourse de New-York a clôturé en hausse vendredi soutenue par une semaine marquée de nombreux bons chiffres micro et macro-économiques. Cette après-midi, on surveillera tout particulièrement la publication du chiffre des indicateurs avancés.

Sur le marché des changes, le billet vert progressait par rapport à la monnaie européenne. Vers 12h, il fallait ainsi 1,4650 dollar américain pour un euro.

Du côté des actions, Kali und Salz chutait à Francfort après que son concurrent canadien Potash ait annoncé que ses bénéfices annuels seraient inférieurs à ses précédentes estimations. A Londres, Royal Bank of Scotland chutait sur fond de rumeurs concernant une augmentation de capital de 3 à 5 milliards GBP. A Bruxelles, Befimmo se distinguait au sein du Bel20, effaçant ainsi ses pertes de vendredi. Hors de l'indice bruxellois Oncomethylome s'envolait après que la société biotechnologique ait annoncé des résultats positifs pour son test de dépistage du cancer colorectal. En baisse, KBC plongeait sur fond de rumeurs de cession de sa filiale britanniques KBC Peel Hunt. Parmi les moyennes capitalisations, Agfa Gevaert chutait sans nouvelle particulière. Aux Etats-Unis, la Bourse de New-York a clôturé en hausse vendredi soutenue par une semaine marquée de nombreux bons chiffres micro et macro-économiques. Cette après-midi, on surveillera tout particulièrement la publication du chiffre des indicateurs avancés. Sur le marché des changes, le billet vert progressait par rapport à la monnaie européenne. Vers 12h, il fallait ainsi 1,4650 dollar américain pour un euro.