Du côté des actions, Nestlé progressait à contre-courant de la tendance à Zurich. Le groupe suisse a publié des résultats meilleurs que prévu. Nestlé s'est également montré optimiste pour 2010 s'attendant à une croissance plus rapide qu'en 2009 et à une amélioration de sa marge opérationnelle. A Paris, Lafarge se repliait après la publication de chiffres inférieurs aux attentes. Le premier cimentier mondial s'est toutefois montré plus optimiste pour l'année en cours mais cela ne suffisait pas à rassurer les investisseurs.


A Bruxelles, Befimmo menait la danse au sein du Bel 20. Delhaize progressait dans le sillage du dollar. Le distributeur est également cité comme repreneur potentiel de Carrefour Belgique, le groupe français ayant indiqué qu'un statuquo n'était pas possible pour lui en Belgique. La vente n'est toutefois qu'une option parmi d'autres à l'heure actuelle.


Du côté des baisses, Bekaert fermait la marche au sein du Bel20. Hors de l'indice, IPTE se repliait après la publication d'une perte annuelle de 26 millions EUR pour 2009.

Les marchés américains ont clôturé en hausse pour la troisième séance consécutive. Les résultats de sociétés et les publications d'indicateurs économiques ont été accueillis favorablement par les investisseurs. Jeudi, le Dow Jones a gagné 0,81% à 10 392,90 points et le Nasdaq a progressé de 0,69% à 2 241,71 points.


Sur le marché des changes, la monnaie européenne refluait par rapport au billet vert qui profitait du relèvement du taux d'escompte par la Fed. Vers 12h, il fallait ainsi 1,3500 dollar américain pour un euro.

Du côté des actions, Nestlé progressait à contre-courant de la tendance à Zurich. Le groupe suisse a publié des résultats meilleurs que prévu. Nestlé s'est également montré optimiste pour 2010 s'attendant à une croissance plus rapide qu'en 2009 et à une amélioration de sa marge opérationnelle. A Paris, Lafarge se repliait après la publication de chiffres inférieurs aux attentes. Le premier cimentier mondial s'est toutefois montré plus optimiste pour l'année en cours mais cela ne suffisait pas à rassurer les investisseurs. A Bruxelles, Befimmo menait la danse au sein du Bel 20. Delhaize progressait dans le sillage du dollar. Le distributeur est également cité comme repreneur potentiel de Carrefour Belgique, le groupe français ayant indiqué qu'un statuquo n'était pas possible pour lui en Belgique. La vente n'est toutefois qu'une option parmi d'autres à l'heure actuelle. Du côté des baisses, Bekaert fermait la marche au sein du Bel20. Hors de l'indice, IPTE se repliait après la publication d'une perte annuelle de 26 millions EUR pour 2009. Les marchés américains ont clôturé en hausse pour la troisième séance consécutive. Les résultats de sociétés et les publications d'indicateurs économiques ont été accueillis favorablement par les investisseurs. Jeudi, le Dow Jones a gagné 0,81% à 10 392,90 points et le Nasdaq a progressé de 0,69% à 2 241,71 points. Sur le marché des changes, la monnaie européenne refluait par rapport au billet vert qui profitait du relèvement du taux d'escompte par la Fed. Vers 12h, il fallait ainsi 1,3500 dollar américain pour un euro.