Après avoir ouvert très légèrement en positif ce mardi, les marchés boursiers semblaient remettre le cap à la baisse en fin de matinée. Les investisseurs n'ont toujours pas digéré la journée noire de ce lundi et la perte de près de 100 milliards USD annoncée par l'assureur américain AIG.

En conséquence, les indices européens se repliaient d'un demi à un % en fin de matinée.

Rayon valeurs individuelles, on notera la chute de plus de 2% de Bayer. Le groupe chimique a publié des résultats inférieurs aux prévisions pour le 4e trimestre et l'ensemble de l'année 2008. Bayer anticipe également une année 2009 difficile

En Belgique, UCB a annoncé une stabilisation de son chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année 2008 mais une baisse de 74% de son bénéfice net. Le cash-flow récurrent, qui ne tient pas compte des éléments exceptionnels, a quant à lui progressé de 6%. Ces chiffres restent inférieurs aux attentes mais le fait qu'UCB ait relevé ses prévisions pour 2009 a ravi les investisseurs. L'action réussissait ainsi à rester dans le vert à la mi-séance.

Vincent Joye

Après avoir ouvert très légèrement en positif ce mardi, les marchés boursiers semblaient remettre le cap à la baisse en fin de matinée. Les investisseurs n'ont toujours pas digéré la journée noire de ce lundi et la perte de près de 100 milliards USD annoncée par l'assureur américain AIG.En conséquence, les indices européens se repliaient d'un demi à un % en fin de matinée. Rayon valeurs individuelles, on notera la chute de plus de 2% de Bayer. Le groupe chimique a publié des résultats inférieurs aux prévisions pour le 4e trimestre et l'ensemble de l'année 2008. Bayer anticipe également une année 2009 difficileEn Belgique, UCB a annoncé une stabilisation de son chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année 2008 mais une baisse de 74% de son bénéfice net. Le cash-flow récurrent, qui ne tient pas compte des éléments exceptionnels, a quant à lui progressé de 6%. Ces chiffres restent inférieurs aux attentes mais le fait qu'UCB ait relevé ses prévisions pour 2009 a ravi les investisseurs. L'action réussissait ainsi à rester dans le vert à la mi-séance. Vincent Joye