Du côté des actions, Tenaris se distinguait à Milan. Les analystes de UBS ont entamé la couverture du titre avec un conseil d'acheter. A Zurich, Givaudan progressait également. Le premier producteur mondial de parfums s'est dit confiant dans un redressement du marché cette année.

A Bruxelles, la CNP menait la danse au sien du Bel20. Delhaize progressait également après l'annonce du rachat du distributeur grec Korify pour 8,8 millions EUR

En baisse, Belgacom accusait la plus lourde baisse au sein de l'indice phare d'Euronext Bruxelles. Hors de l'indice, on retiendra la suspension du cours de Deceuninck à la demande de la société et dans l'attente d'un communiqué de la part de la société. A noter que Deceuninck avait annoncé hier soit la finalisation de la première phase de son augmentation de capital

Aux Etats-Unis, la Bourse de New-York a clôturé en hausse ce jeudi portée par des chiffres économiques meilleurs que prévu.

Sur le marché des changes, le billet vert se redressait par rapport à la monnaie européenne. Vers 12h, il fallait ainsi 1,4740 dollar américain pour un euro.

Du côté des actions, Tenaris se distinguait à Milan. Les analystes de UBS ont entamé la couverture du titre avec un conseil d'acheter. A Zurich, Givaudan progressait également. Le premier producteur mondial de parfums s'est dit confiant dans un redressement du marché cette année. A Bruxelles, la CNP menait la danse au sien du Bel20. Delhaize progressait également après l'annonce du rachat du distributeur grec Korify pour 8,8 millions EUR En baisse, Belgacom accusait la plus lourde baisse au sein de l'indice phare d'Euronext Bruxelles. Hors de l'indice, on retiendra la suspension du cours de Deceuninck à la demande de la société et dans l'attente d'un communiqué de la part de la société. A noter que Deceuninck avait annoncé hier soit la finalisation de la première phase de son augmentation de capital Aux Etats-Unis, la Bourse de New-York a clôturé en hausse ce jeudi portée par des chiffres économiques meilleurs que prévu. Sur le marché des changes, le billet vert se redressait par rapport à la monnaie européenne. Vers 12h, il fallait ainsi 1,4740 dollar américain pour un euro.