Du côté des actions, Wolseley se distinguait à Londres. Le numéro un mondial de la plomberie et du chauffage a essuyé une lourde perte au cours de l'exercice écoulé mais son endettement a baissé plus que prévu. Le groupe a également indiqué s'attendre à une reprise de ses marchés au début de 2010. A Francfort, E.ON progressait sur fond rumeurs d'annulation ou de report de la fermeture de 17 centrales nucléaires en 2021 après la réélection d'Angela Merkel.

A Bruxelles, Umicore se distinguait au sein du Bel20 sur fond de rumeurs d'un possible intérêt de Solvay. Hors de l'indice, Nyrstar progressait après l'annonce du rachat pour 3,5 millions EUR de 19,9% de Ironbark, une société minière australienne développant notamment un gisement de plomb et de zinc.

En baisse, Solvay fermait la marche au sein du Bel20 après l'annonce de la revente de sa division pharma à l'américain Abbott pour 5,2 milliards EUR. UCB était également à la peine. Le groupe biopharmaceutique a annoncé la conclusion d'un accord avec AstraZeneca pour la commercialisation du Cimzia au Brésil.

Aux Etats-Unis, la Bourse de New-York a clôturé en baisse vendredi affectée par une statistique décevante au niveau des commandes de biens durables en août.

Sur le marché des changes, le billet vert reculait par rapport à la monnaie européenne. Vers 12h, il fallait ainsi 1,4635 dollar américain pour un euro.

Cédric Boitte

Du côté des actions, Wolseley se distinguait à Londres. Le numéro un mondial de la plomberie et du chauffage a essuyé une lourde perte au cours de l'exercice écoulé mais son endettement a baissé plus que prévu. Le groupe a également indiqué s'attendre à une reprise de ses marchés au début de 2010. A Francfort, E.ON progressait sur fond rumeurs d'annulation ou de report de la fermeture de 17 centrales nucléaires en 2021 après la réélection d'Angela Merkel. A Bruxelles, Umicore se distinguait au sein du Bel20 sur fond de rumeurs d'un possible intérêt de Solvay. Hors de l'indice, Nyrstar progressait après l'annonce du rachat pour 3,5 millions EUR de 19,9% de Ironbark, une société minière australienne développant notamment un gisement de plomb et de zinc. En baisse, Solvay fermait la marche au sein du Bel20 après l'annonce de la revente de sa division pharma à l'américain Abbott pour 5,2 milliards EUR. UCB était également à la peine. Le groupe biopharmaceutique a annoncé la conclusion d'un accord avec AstraZeneca pour la commercialisation du Cimzia au Brésil. Aux Etats-Unis, la Bourse de New-York a clôturé en baisse vendredi affectée par une statistique décevante au niveau des commandes de biens durables en août. Sur le marché des changes, le billet vert reculait par rapport à la monnaie européenne. Vers 12h, il fallait ainsi 1,4635 dollar américain pour un euro. Cédric Boitte