Du côté des actions, ThyssenKrupp se distinguait à Francfort. Le sidérurgiste allemand est redevenu bénéficiaire pour la première fois en un an, pulvérisant au passage les prévisions des analystes.

ThyssenKrupp a en effet publié un bénéfice trimestriel de 164 millions EUR alors que le consensus des analystes était d'à peine 75 millions EUR. A Milan, ENI profitait également de chiffres supérieurs aux attentes. Le bénéfice net ajusté du groupe pétrolier a atteint 1,39 milliard EUR au quatrième trimestre alors que le consensus était de 1,22 milliard EUR.


A Bruxelles, Mobistar menait la danse au sein du Bel 20. Hors de l'indice, Ablynx se distinguait également. La société biotech a reçu gain de cause dans une procédure l'opposant à GSK concernant un brevet et a sélectionné un nouveau candidat médicament.


Du côté des baisses, Dexia fermait la amrche au sein du Bel20. Hors de l'indice, Tessenderlo reculait après avoir publié une perte nette de près de 167 millions EUR sur l'année 2009.


Les indices américains ont clôturé en hausse jeudi après une séance marquée surtout par les déclarations des dirigeants européens concernant des mesures d'aide à la Grèce. Les chiffres hebdomadaires du chômage ont également rassuré les investisseurs. Le Dow Jones a gagné 1,05% à 10 144,19 points et le Nasdaq a avancé de 1,48% à 2 177,41 points.


Sur le marché des changes, la monnaie européenne plongeait par rapport au billet vert. L'annonce d'une croissance de 0,1% de l'économie de la zone euro au quatrième trimestre 2009 alors que les économistes attendaient un chiffre de 0,3% pesant sur la monnaie unique. Vers 12h, il fallait ainsi 1,354 dollar américain pour un euro.