Du côté des actions, le secteur de la distribution avait le sourire suite à l'optimisme affiché par Ahold. Le distributeur hollandais a annoncé, à l'occasion de ses trimestriels, une politique de distribution plutôt généreuse à l'égard de ses actionnaires. Confiante dans ses perspectives, la direction a promis un relèvement de 28% de son dividende par action à 23 centimes d'euro et un programme de rachat d'actions pour 500 millions d'euros, à réaliser au cours des douze prochains mois.
Egalement saluée pour ses bons résultats, l'action Vinci était en forte progression à Paris en fin de matinée.

A Bruxelles, Dexia était à nouveau en tête des valeurs en progression ce jeudi à la mi-séance. Il faut dire que l'action bancaire a du chemin à rattraper après plusieurs semaines noires.
Hors du Bel 20, Kinepolis était bien orienté alors que la banque Degroof a relevé son objectif de cours sur l'action à 47 euros.

Toujours dans le Bel20 mais au rang des actions en recul, la plus forte baisse de la matinée est sans conteste à mettre à l'actif d'AB-Inbev. Les résultats du groupe brassicole, pourtant loin d'être mauvais, n'ont pas rencontré les attentes du marché.
Hors indice, c'est Option qui inscrivait un recul marqué après avoir annoncé des résultats décevants, sa perte pour 2009 de 54,3 millions d'euros étant plus importante encore que celle de 2008 (29,3 millions d'euros).

Hier soir, la Bourse de New York a fini quasi stable, après que la Fed eut souligné la lente amélioration de l'économie américaine: le Dow Jones a concédé 0,09% et le Nasdaq est resté stable.


Sur le marché des changes, l'euro poursuivait sa baisse face au dollar jeudi, le marché optant pour la prudence avant les décisions de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Banque d'Angleterre (BoE), et à la veille du rapport sur l'emploi aux Etats-Unis en février.