Du côté des actions, le constructeur automobile allemand BMW était en forte baisse dans la matinée.

Par ailleurs, Telecom Italia était également en recul en fin de matinée. Les autorités anti-trust italiennes ont ouvert une enquête par rapport à des contrats litigieux signés par le groupe sur des services de ligne fixe et d'internet.

Le groupe a du rappeler 122.000 motos de par le monde, et BoFa Merrill Lynch a abaissé sa recommandation sur le titre à " vendre " craignant que les mesures d'austérité décidées par l'Allemagne ne pèsent sur les résultats du groupe.

A Bruxelles, le rouge prédominait dans le Bel 20 en fin de matinée.

Hors indice, Brederode était habillé de vert mais dans de faibles volumes.

Seules quelques actions défensives sortaient du lot comme les distributeurs Colruyt et Delhaize.

Les actions en baisse dans le Bel 20 étaient légion en fin de matinée.

Hors indice, l'action Nyrstar était en perte de vitesse dans le sillage de la chute des prix des matières premières.

Les valeurs financières et cycliques étaient particulièrement pénalisées. La plus forte baisse de la matinée était à mettre au compte d'Ageas.

Mardi soir, à Wall Street, la Bourse de New York a fini en nette baisse, les investisseurs s'inquiétant de voir l'Allemagne s'attaquer à la spéculation face à la crise qui touche la zone euro: le Dow Jones a perdu 1,08% et le Nasdaq 1,57%.

Sur le marché des changes, l'euro a chuté mercredi matin à son plus bas niveau depuis quatre ans face au billet vert sur fond d'inquiétudes quant aux problèmes budgétaires de pays européens.